Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/05/2014

"L'ARMOIRE" DE FRAGONARD

L'estampe, jadis repeinte, embellie d'or et de rouge, redevint bientôt noire et blanche selon les désirs des graveurs et des imprimeurs.

 



Fragonard fut l'ultime peintre du XVIIIe siècle, en France, à représenter une gravure vraiment libre. Il renia ensuite cet art.

 


Voici "l'Armoire" de Fragonard pour laquelle il réalisa une grande planche.

 

l'armoire,fragonard,estampe,gravure

                                                

                                                           "L'Armoire" de Fragonard.

                                  

24/05/2014

LES ESTAMPES DE REMBRANDT

Quantités d'apports purs et impurs se sont rencontrés dans l'esprit de Rembrandt. Un amalgame est né de ces éléments translucides et de ces eaux boueuses. L'œuvre qui en est sorti fut haut et noble.

 

La gravure de Rembrandt est complexe ; elle peut paraître trouble, effrayante, car elle découle d'une force inconnue venue des profondeurs de l'âme.

 



Voici une planche "les Trois Croix" (1653) où cette force explose en grandes lignes constructives.

 

rembrandt,estampes,les trois croix

                          "Les Trois Croix" de Rembrandt.

17/05/2014

"LE TOURNOI" DE LUCAS CRANACH

Les artistes du XVIe siècle émettaient pour la gravure sur bois des prétentions qui en dépassaient les limitations techniques. Ils ne pouvaient exiger d'un bloc de bois les mêmes effets que ceux obtenus sur une plaque de cuivre. Mais ils continuaient à utiliser la gravure sur bois car elle leur permettait d'imprimer et de multiplier leurs dessins avec un simple bloc de bois et des feuilles de papier. Bientôt elle se heurterait à la concurrence sévère de la gravure sur plaque de cuivre.

 

Après avoir contemplé les travaux d'Albrecht Dürer, Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553), peintre et graveur allemand, déjà célèbre en tant que peintre de la cour de Saxe, commença à exécuter ses propres gravures à Wittenberg, en Allemagne, où il s'adressait à une excellente imprimerie pour ses expériences. Ses gravures sur bois en clair-obscur étaient féeriques. Pour ceux qui aiment la Chevalerie, voici "le Tournoi".

 

le tournoi,lucas cranach l'ancien,estampes,peintre,graveur,gravure sur bois

 

                          "Le Tournoi" de Lucas Cranach l'Ancien.

 

10/05/2014

"LA NYMPHE DE FONTAINEBLEAU" DE P. MILAN ET R. BOYVIN

Cette gravure au burin date du milieu du XVIe siècle et s'inspire du décor de la Galerie François Ier au château de Fontainebleau, décor conçu par il Rosso, dit il Rosso Fiorentino, peintre et décorateur italien, un des maîtres du maniérisme, et par le Primatice, peintre et architecte italien.

 


"La Nymphe de Fontainebleau" est assise, dévêtue, le dos à un fourré protecteur. Un bras appuyé sur un grand vase pansu qui laisse s'écouler de l'eau, elle semble parler à l'un des lévriers qui l'accompagnent.

 

Les tailles de cette estampe sont fermes et déliées et prouvent l'excellente assimilation par Pierre Milan et René Boyvin de l'élégance maniériste des maîtres italiens.

 

la nymphe de fontainebleau,p. milan,r. boyvin,estampes,maniérisme,gravure au burin

 

         "La Nymphe de Fontainebleau" de Pierre Milan et René Boyvin.

03/05/2014

"REPTILES" DE M.C. ESCHER

Maurits Cornelis Escher prouve que l'on peut voir "réellement" l'illusion car on se laisse prendre à beaucoup de ses pièges. Lorsque le tournis cesse, quand on s'aperçoit que ses estampes représentent l'irréalité, on ne peut que s'incliner devant son art.


Quand le monde tridimensionnel est fidèlement représenté sur une surface plane, on pense aux plafonds peints des églises baroques, par exemple, il est difficile d'établir quelle est l'image et quelle est la réalité. Également illusion optique le portrait qui nous suit du regard quel que soit l'angle de vision.

 

Escher a souvent utilisé la super-suggestion de l'espace. Dans ses estampes, il crée l'espace à partir d'une surface plane. Distorsions, renflements, dilatations, ou objets plats ? Ses gravures sur bois sont magiques.

 


Voici les "Reptiles" qui semblent sortir du papier à dessin d'Escher pour se promener librement sur sa table de travail.

 


(Bibliographie : Le Miroir magique de M.C. Escher de Bruno Ernst, éditions Taschen).

     

reptiles,maurits cornelis escher,gravures sur bois,illusion optique

 

                         "Reptiles" de Maurits Cornelis Escher.