Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2014

"MYRTHO" DE GERARD DE NERVAL

                              "Myrtho

Je pense à toi, Myrtho, divine enchanteresse,
Au Pausilippe altier, de mille feux brillant,
À ton front inondé des clartés d'Orient,
Aux raisins noirs mêlés avec l'or de ta tresse.

C'est dans ta coupe aussi que j'avais bu l'ivresse,
Et dans l'éclair furtif de ton œil souriant,
Quand aux pieds d'Iacchus on me voyait priant,
Car la Muse m'a fait l'un des fils de la Grèce.

Je sais pourquoi là-bas le volcan s'est rouvert...
C'est qu'hier tu l'avais touché d'un pied agile,
Et de cendres soudain l'horizon s'est couvert.

Depuis qu'un duc normand brisa tes dieux d'argile,
Toujours, sous les rameaux du laurier de Virgile,
Le pâle hortensia s'unit au Myrte vert !"

(Gérard de Nerval)

 

myrtho,gérard de nerval,poème

 

                        "L'éruption du Vésuve" de Johann Christian Clausen Dahl.

21/11/2014

"L'ORAGE" D'YVES TANGUY

Une nuit très, très sombre, traversée de fulgurances, conçue par Yves Tanguy, peintre surréaliste du XXe siècle.

 


Femme, enfant, oiseau, flèches scintillantes plongent dans l'eau tout aussi sombre après avoir traversé un enfer de ciels bouleversés, et vont rejoindre poissons étranges, crustacés crachant des flammes gris argent.

 


Une magnifique toile réalisée en 1926.

 

l'orage,yves tanguy,peintre surréaliste

 

"L'Orage" d'Yves Tanguy.

14/11/2014

"REVERSIBILITE" DE BAUDELAIRE

"Réversibilité

Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis,
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le cœur comme un papier qu'on froisse ?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse ?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine ?
Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine ?

Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l'hospice blafard,
Comme des exilés, s'en vont d'un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres ?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres ?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avides ?
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides ?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté ;
Mais de toi je n'implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières !"

(Charles Baudelaire. Extrait des Fleurs du mal).

  

réversibilité,poème,baudelaire

   

                          "Le Combat de Jacob avec l'Ange" d'Eugène Delacroix.

                           

08/11/2014

"LA LISEUSE" : DE FRAGONARD, FANTIN-LATOUR, RENOIR, MONET

Plusieurs grands peintres immortalisèrent la Femme lisant. Voici quelques-uns de ces tableaux, tous intitulés : "La Liseuse".

 


De Jean-Honoré Fragonard : une jeune fille distinguée, traits presque enfantins encore, robe jaune et jabot blanc, lit appuyée sur de moelleux coussins (1772).

 

la liseuse,fragonard,fantin-latour,renoir,monet,femme lisant,peinture

 

                            "La Liseuse" (1772) de Fragonard.

 


De Henri Fantin-Latour : une jeune femme sage (l'une des sœurs du peintre lui servit de modèle), maintien et tenue austères, vêtue de noir. Son col blanc et le livre qu'elle tient apportent les seules nuances claires du tableau (1861).

 

la liseuse,fragonard,fantin-latour,renoir,monet,femme lisant,peinture

 

"La Liseuse" (1861) de Henri Fantin-Latour.

 

 
D'Auguste Renoir : une jeune femme blonde, visage rond et bouche sensuelle, chevelure coiffée en chignon (1874).

 

la liseuse,fragonard,fantin-latour,renoir,monet,femme lisant,peinture

 

                          "La Liseuse" (1874) d'Auguste Renoir.

 


De Claude Monet : d'une grande élégance, elle est assise dans l'herbe, adossée à un arbre, son charmant visage d'une finesse extrême penché sur un livre posé sur sa robe largement déployée autour d'elle (1872).

 

la liseuse,fragonard,fantin-latour,renoir,monet,femme lisant,peinture

 

 "La Liseuse" (1872) de Claude Monet. 

 

01/11/2014

"LA HUACA DU SOLEIL" (ANDES PERUVIENNES)

L'ancien Pérou englobait le Pérou actuel, l'Équateur, une partie de la Bolivie et du Chili.


La reconstitution des époques précédant le triomphe de la culture inca (1438-1532) est une aventure qui fascine les chercheurs. Cette reconstitution de "civilisations sans textes" est complexe car les guerriers de l'Empire inca détruisirent tout ce qui pouvait rappeler leur culture passée aux peuples vaincus afin de mieux leur imposer leur suprématie.

 

"C'est probablement vers le début de l'ère chrétienne que [...] se développe, dans le nord, une production artistique pleine de vivacité que l'on qualifie d'habitude de "naturaliste". Cette culture, baptisée mochica, tire son nom de la vallée de la Moche où ont été découverts les sites archéologiques les plus significatifs."

 

La culture mochica s'est développée durant la période classique (200-1100) dans les Andes centrales péruviennes.
Les ruines d'un imposant monument, la Huaca du Soleil, ont été retrouvées dans la vallée du fleuve Moche. Temple pyramidal en briques crues, il comprend une vaste plate-forme rectangulaire et une pyramide centrale à sept terrasses. Un temple jumeau lui fait face : la Huaca de la Lune.

 

(Bibliographie : Les Civilisations archaïques de l'ancien Pérou. Texte de Licia Collobi Ragghianti. Traduction : Philippe Conrad. Éditions Atlas, Les Passeports de l'Art, 1988).

    

huaca du soleil,andes péruviennes,ancien pérou,culture mochica

 

                           "Huaca del Sol", La Libertad, Peru

                   (Photographie de Joel Takv, 24 octobre 2006).