Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2014

FRANZ KAFKA

Franz Kafka (1883-1924), écrivain tchèque de langue allemande, eut un destin paradoxal. Né à Prague, en Bohême, d'une famille refusant toute activité littéraire et artistique, il choisit d'écrire en allemand.



Employé de bureau, atteint de tuberculose - il mourut dans un sanatorium de Vienne, en Autriche - Kafka, dont les œuvres passaient du fantastique au réalisme, fut méconnu de son vivant, malgré la Métamorphose (1915), roman dans lequel un homme à l'âme délicate, d'une grande générosité, transformé en insecte géant, est cloîtré dans sa chambre par ses proches honteux de son aspect. 


Son ami, Max Brod, publia, à titre posthume, les textes inédits de Kafka, dont le Procès, le Château, etc., et le rendit célèbre. Voici l'extrait d'un écrit de Max Brod consacré à cet écrivain dont le souvenir se perpétue avec le qualificatif "kafkaïen" :

"... l'ampleur et la virtuosité de la période, et la simplicité d'un style fulgurant pourtant d'idées jusqu'en ses moindres phrases, ses moindres mots. De là encore la modestie des métaphores, qui cependant apportent toujours du nouveau (on ne le remarque, avec surprise, qu'un instant après). De là un calme, une altitude, une liberté comme au-dessus des nuages - avec pourtant les pleurs de la bonté et de la pitié du cœur. Si les anges du ciel faisaient de l'esprit, ils le feraient dans la langue de Franz Kafka. Cette langue est une flamme qui ne laisse pas de suie. Elle a la grandeur de l'espace infini et cependant elle est animée de tous les tressaillements dont tremble la créature."


 

(Bibliographie : Franz Kafka par Max Brod. Éditions Gallimard, 1945).

  

franz kafka,max brod,écrivain

    

                                           Franz Kafka.

 

Les commentaires sont fermés.