Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/07/2015

PERSEPOLIS, RESIDENCE ROYALE INCENDIEE

Êtes-vous tenté par un voyage à Persépolis ? Toutefois, nous ne pourrons voir que les ruines de ce vaste complexe palatial, Persépolis ayant été accidentellement incendiée en 330 av. J.-C. lors de sa conquête par Alexandre le Grand.

 

Persépolis, dont le nom vient de Parsa (aujourd'hui Fârs), l'ancienne dénomination du pays des Perses, était la résidence royale des Achéménides, dynastie qui régna sur l'Empire perse (vers 556 - 330 av. J.-C.), où nous rencontrons successivement :

 

 

. le fondateur des Achéménides, Cyrus II le Grand, qui devint roi des Mèdes et des Perses, en 550 av J.-C., et fit édifier sa résidence royale à Pasagardes où se trouvent les vestiges de nombreux palais aux salles hypostyles.

 

. Cambyse II, fils aîné de Cyrus II, conquit l'Égypte sur Psammétique III qu'il fit mettre à mort (525 av. J.-C.).

 

. Darios Ier devint roi de Perse après un complot. Grand organisateur et créateur, il fit élaborer la route Royale des Sardes à Suse, route que parcouraient les courriers impériaux, creuser le canal du Nil à la mer Rouge et frapper les premières monnaies perses, les dariques. Au début de son règne, Darios Ier fonda la ville royale de Persépolis. 

 

persepolis_unesco.jpg

                 Persépolis (classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO)

 

 

persépolis, ville royale, achéménides,perses,cyrus le grand, cambyse, Darios

 

                                              Darios Ier (vase grec)

 

. Xerxès Ier, fils de Darios Ier, écrasa les révoltes de l'Égypte et de Babylone, vainquit les Grecs aux Thermopyles, et prit Athènes. Il périt assassiné.

 

. Artaxerxès Ier signa avec les Athéniens la paix de Callias (449 av. J.-C.) qui mit fin aux guerres médiques opposant les Grecs à l'Empire perse, conflits qui furent incessants de 490 à 449 av. J.-C..

 

. Xerxès II, fils d'Artaxexès Ier, lui succéda en 424 av. J.-C. et ne régna qu'un an.

 

. Darios II Okhos, fils d'Artaxexès Ier, succéda à Xerxès II. 

 

. Artaxexès II, fils aîné et successeur de Darios II. Dès son avènement, il dut lutter contre la révolte de son frère Cyrus le Jeune à la tête de dix mille soldats grecs. Artaxexès II le vainquit à Counaxa, près de Babylone. Cyrus fut tué.

 

. Artaxexès III, fils et successeur d'Artaxexès II. Il rétablit l'autorité royale sur les satrapes d'Asie occidentale et reconquit l'Égypte.

 

. Oarsès (ou Arsès), le plus jeune fils d'Artaxexès III, ne régna que de 338 à 336.

 

. Darios III Codoman, le dernier roi achéménide, périt sans héritier en 330. Alexandre le Grand lui infligea une défaite en 333, à Issos, ancienne ville de Cilicie, et, en 331, lors de la bataille d'Arbèles, ancienne ville d'Assyrie. Darios III s'enfuit devant son vainqueur et fut assassiné en 330 av. J.-C. par ses satrapes.

 

persépolis,ville royale,achéménides,perses,cyrus le grand,cambyse,darios,xerxès,artaxerxès,guerres médiques

Persépolis vue d'oiseau par Charles Chipiez (1884)

 

Persépolis, grandiose complexe palatial, est le plus parfait exemple de l'architecture achéménide avec une salle du trône, l'apadâna, de plan carré, hypostyle (dont le plafond est supporté par une multitude de colonnes.

 

Persépolis est dans la lignée des constructions de Cyrus II le Grand à Parsagades. De multiples sculptures représentant des scènes mythologiques, des porteurs d'offrandes, etc., fusion des œuvres des différentes parties du monde oriental, témoignent de l'éclectisme des souverains achéménides en matière d'architecture et d'art.

 

persépolis,ville royale,achéménides,perses,cyrus le grand,cambyse,darios,xerxès,artaxerxès,guerres médiques

Chapiteau de colonne à protomés* de griffons

dans l'allée des processions

 

persépolis,ville royale,achéménides,perses,cyrus le grand,cambyse,darios,xerxès,artaxerxès,guerres médiques

Persépolis dans les années 1920 (photographie de Harold F. Weston

 

* protomé : (archéologie) élément décoratif constitué par un buste humain ou un avant-train d'animal.

 

(Source photographique : Wikipédia).

22/05/2015

SIR JOHN VANBRUGH, ARCHITECTE

Sir John Vanbrugh est un architecte et dramaturge anglais (1664-1726). Tout d'abord militaire de carrière, il est arrêté à Calais comme espion, à vingt-six ans, et emprisonné à Vincennes puis à la Bastille. Libéré, il écrit des comédies : la Chute, la Femme provoquée.

 



Puis il se tourne vers l'architecture et devient l'un des meilleurs architectes de son pays. Il est à la fois baroque et palladien (Palladio est un architecte italien du XVIe siècle qui utilisa les éléments classiques, frontons, ordres et portiques avec une admirable variété et écrivit les Quatre Livres d'architecture).

 



Sir John Vanbrugh excelle dans la conception d'effets de masse animés par la lumière et l'ombre, ainsi que l'on peut les découvrir à Castle Howard, Yorkshire, et à Woodstock dans l'immense palais de Bleinheim.

 


Voici le Queen's Theatre dont il acquiert lui-même le terrain, en 1703, à Londres. Ce théâtre est incendié en 1789.

 

sir john vanbrugh,architecte,baroque,palladien,dramaturge,queen's theatre

 

                           "Queen's Theatre", édifié par Sir John Vanbrugh
       http://pagesperso-orange.fr/jean-claude.brenac/Theatres_baroques_Londres.htm
                                     "Le magazine de l'opéra baroque".

 

15/05/2015

F. L. WRIGHT ET LA "MAISON SUR LA CASCADE"

Frank Lloyd Wright (1867-1959), architecte américain, fait de brèves études d'ingénieur, puis travaille à Chicago avec Louis Henry Sullivan, architecte et théoricien américain.

 


Affirmant rapidement sa personnalité, il met en œuvre des conceptions très en avance sur son temps et développe le genre des "maisons de la prairie". Ce sont des demeures basses, intégrées dans le paysage par leur plan "en ailes de moulin".

 


Il part réaliser au Japon l'Imperial Hotel de Tõkyõ, en 1916, puis connaît dans son pays plusieurs années de vicissitude. Mais il revient au premier plan de l'architecture mondiale avec, entre autres, la "Maison sur la cascade" (Kaufmann House, Bear Run en Pennsylvanie, 1934-1937), qui servira de point de départ à la notion d'architecture organique.

 

"S'y unissent le site et la technologie de l'architecture comme un défi à la gravité. Wright développe à l'extrême les leçons de Richard Neutra* comme de Mies*, par un contraste rythmique volontiers expressif entre les matériaux : béton blanc, briques et pierres locales."

 

*Richard Joseph Neutra : architecte américain d'origine autrichienne.
Ludwig Mies van der Rohe : architecte allemand naturalisé américain.

 

F. L. Wright crée également des meubles qu'il veut le reflet de son architecture, tels des meubles hexagonaux pour une maison hexagonale. Il s'éteint à quatre-vingt-douze ans.

 

(Bibliographie : Une Histoire de l'Art du XXe siècle par Bernard Blistène. Beaux Arts Magazine).

 

f. l. wright,maison sur la cascade,architecte,kaufmann house,maubles hexagonaux

 


         "Maison sur la cascade" (1934-1937) par Frank Lloyd Wright.

08/05/2015

LA "CASA VICENS" D'ANTONI GAUDI

La "Casa Vicens" (1883-1888), au n° 24 de la Calle des Carolines à Barcelone, est une réalisation du grand architecte et sculpteur Antoni Gaudí. Cette résidence d'été lui fut commandée par un fabricant de briques et carrelages alors qu'il venait tout juste d'obtenir son diplôme d'architecte.

 


Il créa un bâtiment alliant la tradition bourgeoise espagnole et la tradition persane, semble-t-il. Pour les murs, il utilisa une pierre naturelle ocre, la brique nue et surtout de nombreux carreaux de céramiques multicolores. Beaucoup de ces carreaux sont ornés d'œillets d'Inde d'un orange lumineux. Gaudí était un génie de la recherche ornementale et il a pourvu les façades de la Casa Vicens d'une décoration luxuriante.

 


Le visiteur qui entre dans une petite pièce du premier étage, et lève les yeux au plafond, s'exclame en apercevant un ciel bleu, quelques nuages, et une multitude d'oiseaux qui volent gaiement... C'est une coupole en trompe-l'œil, une décoration du plafond habituelle depuis l'époque baroque.

 

gaudi_casa_vicens.jpg

  

                                       La "Casa Vicens" d'Antoni Gaudí.

   

13/02/2015

"LE CODZ-POOP", MONUMENT MAYA

Nous voici au Mexique, au nord du Yucatán, pas loin d'Uxmal, une ville construite vers 600-950 qui reste un bel exemple de l'architecture maya de style Puuc, un style caractérisé par des édifices souvent surmontés d'une frise comportant de nombreux ornements, par des sculptures abondantes et des mosaïques géométriques en pierre.

 


Approchons de Kabáh ("la main qui cisèle") afin de découvrir un monument fascinant : le Codz-poop ("la natte enroulée"), dédié à Chac, le dieu de la Pluie, car dans le patrimoine culturel maya la pluie, le Soleil, la Lune, Vénus, le ciel et les enfers, les jours, le jaguar, les papillons sont des objets de culte liés à une divinité.

 

"Mais la vénération dont faisaient l'objet les astres ou la succession des jours n'excluait pas une analyse scientifique de la révolution des planètes, du rythme du temps, du cycle solaire, du calcul des éclipses ou de l'année vénusienne, des solstices et des équinoxes."

 

 

Le Codz-poop
"se dresse, avec d'autres constructions, sur une grande plate-forme artificielle, et son faîte est orné de grecques. La façade, scandée par cinq ouvertures pratiquées à intervalles réguliers, est décorée de masques à trompe de Chac sculptés en fort relief et disposés en longues files horizontales et verticales. Aucun autre centre du Puuc, excepté Chichén Itzá, avec la maison des Moines, ne possède une décoration aussi dense et aussi répétitive."

 

 
(Bibliographie : Yucatán, terre maya (Les Passeports de l'Art. Texte : M. Sartor. Traduction et adaptation : Ph. Parroy. Éditions Atlas, Paris, 1987).  


 

codz-poop,monument maya,mexique,chac,dieu de la pluie,masques à trompe


    "Codz-poop" ("la natte enroulée"), Kabáh, Yucatán, Mexique.
             http://www.bluffton.edu/~sullivanm/mexico/kabah/kabah.html