Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/09/2017

LORD BYRON, GENIE FATAL ET SOUFFRANT

George Gordon, Lord Byron (1788-1824).

Ce poète anglais, qui se disait destiné à ne jamais être heureux, fut un enfant farouche et passionné. Affligé d'une boiterie singulière, car une de ses chevilles cédait sous le poids de son corps, il était révolté, susceptible, orgueilleux, provocant et violent. Des études d'histoire et de latin devinrent pour lui "un refuge de paix et de plaisir".

 

Son Pèlerinage de Childe Harold (1812) lui apporta la célébrité. Poète adulé, il mena une vie fastueuse et parfois scandaleuse. Son mal de vivre s'exprima dans les poèmes de héros rebelles : le Giaour, le Corsaire, le Prisonnier de Chillon, Manfred, Don Juan... Il écrivit aussi des drames et des contes en vers.



Le riche Lord Byron se joignit aux insurgés grecs se battant pour leur indépendance. "On galopait dans la campagne tous les matins, Byron dans son uniforme et portant son casque homérique." L'anecdote suivante démontre son goût pour la provocation : dans un monastère près de Samos, Byron s'étendit tranquillement dans le plus profond des "sarcophages qui ornaient le cloître et, au grand effroi des assistants, il récita la tirade où Hamlet médite en contemplant le crâne de Yorrick..."



Lord Byron, le fils du désespoir selon Chateaubriand, mourut à trente-six à Missolonghi, en Grèce.

 

(Bibliographie : Lord Byron, la Malédiction du génie par Gilbert Martineau. Éditions Tallandier, 1984).

 

(Écrit par Améthyste)

 

george gordon,lord byron,poète,pèlerinage de childe harold

                                                                                       

                     Lord Byron en tenue albanaise par Thomas Phillips.

07/09/2017

JULES LAFORGUE, UN CREATEUR DU VERS LIBRE

Jules Laforgue (1860-1887), poète français, est né à Montevideo (Uruguay). Il connaît quelques années de vache enragée pendant lesquelles il tente de survivre en vendant ses poèmes et ses dessins à des revues. À vingt ans, il trouve un poste de lecteur en Allemagne, auprès de l'impératrice Augusta à Berlin. Il occupe cette fonction pendant cinq ans.

 


Il publie deux recueils : les Complaintes (1885) et l'Imitation de Notre-Dame de la Lune (1886). De retour à Paris, une période de vie misérable l'attend à nouveau. Il meurt de la tuberculose à vingt-sept ans. Sa veuve, Leah Lee, une jeune Anglaise, meurt un an plus tard, au même âge, emportée elle aussi par la tuberculose.

 


Les amis de Jules Laforgue publient, à titre posthume, ses contes en prose : Moralités légendaires (1887) puis le recueil : Derniers Vers (1890). 

 


Jules Laforgue est un des créateurs du vers libre. Obsédé par la mort, adepte du dandysme, il écrit dans un style précieux et impressionniste.

 

(Écrit par Améthyste)



 

jules laforgue,poète,vers libres,dandysme

 

Portrait de Jules Laforgue.

31/08/2017

ANDRE CHENIER

André (de) Chénier (1762-1794), poète français, naquit à Constantinople. Journaliste politique, il milita à la "Société de 89", de tendance modérée.

 

Auteur de pamphlets, publiés dans le Moniteur et dans le Journal de Paris, et de poèmes antijacobins, il devint rapidement suspect et fut incarcéré à Saint-Lazare. Pendant sa détention il écrivit ses Iambes, un chef-d'œuvre de satire politique, Odes et À la Jeune Captive. Il faisait sortir en cachette ses poèmes de la prison, enfouis dans des corbeilles à linge.

 

Il fut guillotiné à trente-deux ans, deux jours avant la chute de son ennemi, Robespierre. Bucoliques et Élégies, publiées à titre posthume, révélèrent son admiration pour la poésie grecque.

 

(Écrit par Améthyste)

 

andré chénier,pamphlets

André Chénier.

 

andré chénier,pamphlets

 

                         Site : http://www.franceweb.fr/poesie/chenier.htm


24/08/2017

D.H. LAWRENCE ET L'EROTISME

David Herbert Lawrence (1885-1930), romancier et poète anglais, né à Eastwood, Nottinghamshire, est le fils d'un mineur et d'une poétesse et professeure.

 


Il décide très tôt de se consacrer à la littérature. Le Maraudeur (1912) provoque un scandale par la description de l'amour physique qu'il contient. D. H. Lawrence se rebelle contre la "civilisation industrielle" qu'il rend responsable de la somnolence des instincts vitaux et se fait le chantre de la liberté sexuelle avec Amants et Fils (1913) et l'Arc-en-ciel, en 1915. Ce dernier est frappé d'interdiction, l'auteur accordant une place trop importante, et jugée scandaleuse, à l'érotisme devenu le fondement de sa philosophie.

 


Au Nouveau-Mexique, il écrit le Serpent à plumes. En 1928, il publie l'Amant de lady Chatterley, apologie d'une passion violemment sensuelle en réaction contre l'intellectualisme et défiant toutes les conventions. Plusieurs adaptations cinématographiques de ce roman seront faites. Il écrit aussi des recueils de nouvelles et de poèmes ainsi que des récits.

 

Vilipendé en Angleterre par les bien-pensants, il voyage en Italie, au Nouveau-Mexique, en Australie. Atteint de tuberculose, il meurt à quarante-cinq ans.

 

(Source : "Un siècle d'écrivains").

 

(Écrit par Améthyste)

 

lawrence,érotisme,l'amant de lady chatterley


 D. H. Lawrence à 21 ans. 

17/08/2017

VLADIMIR NABOKOV ET LA FUITE DU TEMPS

Vladimir Nabokov (1899-1977) est un écrivain américain d'origine russe, d'expression anglaise et russe. Né à Saint-Pétersbourg, héritier d'une famille fortunée et célèbre, il émigre à Berlin. L'arrivée d'Hitler au pouvoir provoque sa deuxième émigration, cette fois aux États-Unis.

 



Son œuvre est empreinte du sens de l'absurde et de la dérision (la Vraie Vie de Sébastien Knight, 1941)... Il vit dans la pauvreté jusqu'en 1955, année où la publication de Lolita, histoire de la passion d'un homme d'âge mûr pour une adolescente, connaît un grand succès.

 


Il peint les vices, la perversité, les obsessions, la folie et les travers ridicules d'une certaine société (Ada ou l'Ardeur, 1969). Vladimir Nabokov, obsédé par le passé, le temps qui s'enfuit, tente de le retenir par l'écriture (Feu pâle, 1962).

 


À soixante ans, il part pour l'Europe où il vit paisiblement "comme si rien ou presque ne s'était passé". Il se consacre à une vie familiale heureuse, écrit aussi des poèmes et peint des papillons. Il s'éteint à soixante-dix-huit ans à Montreux, en Suisse. L'Enchanteur est publié à titre posthume, en 1986.

 

(Source : "Un siècle d'écrivains").

 

(Écrit par Améthyste)

 

vladimir nabokov,écrivain,lolita

 

                                                                       Vladimir Nabokov.