Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2017

CHARLES BAUDELAIRE

Charles Baudelaire (1821-1867)



"Le jeune Charles Baudelaire était une espèce de dandy dégoûté par le monde et par la société." (Jean d'Ormesson).


Sa vie semble s'intégrer au romantisme le plus traditionnel, mais sa réflexion invente le symbolisme. Il préfère le symbole à l'objet, sa vision de la nature à la nature réelle ; grand critique d'art, il préfère le tableau au modèle.


Un voyage dans l'Océan Indien éveille en lui le goût de l'exotisme. Il découvre dans la nature les "correspondances" : "Les parfums, les couleurs et les sons se répondent". Correspondances qu'il étudie aussi dans les "mouvements" et les rythmes en littérature : Hoffmann, De Quincey, et surtout Edgar Allan Poe dont il traduit l'œuvre, également en peinture avec Delacroix et en musique avec Wagner.



Les Fleurs du mal, grand recueil de poèmes, valent à Baudelaire, en 1857, une condamnation en correctionnelle. Son désir de dissocier l'art et la beauté de la morale et de la vertu n'est pas compris d'autant qu'il cultive le goût de la provocation.


"Baudelaire passe à la postérité avec un seul volume. Les vers faibles n'y manquent pas. Mais d'autres ont une splendeur incomparable et une sorte de magie flotte sur les femmes damnées, les vampires, les divans, les étoffes et les fleurs, les chevelures dénouées, les navires dans les ports." (Jean d'Ormesson).


Il tente de se suicider, la syphilis le conduit à la paralysie totale. L'immense poète déchiré entre la beauté et le spleen, entre Dieu et Satan, meurt à quarante-six ans.

 

(Bibliographie : Une autre histoire de la littérature française par Jean d'Ormesson de l'Académie française, NiL éditions, 1997).

 

(Écrit par Améthyste)

 

 

baudelaire,fleurs du mal,symbolisme,exotisme,correspondances

                            

                 "Portrait de Baudelaire" par Gustave Courbet.

06/04/2017

ARTHUR RIMBAUD

Arthur Rimbaud (1854-1891)


Adolescent, il étonne ses maîtres par son intelligence brillante, ses dons remarquables pour l'étude, sa virtuosité en vers latins. Les poèmes qu'il compose dès l'âge de seize ans : Le Bal des pendus, Le Bateau ivre, révèlent un génie d'une étonnante précocité. 


À dix-sept ans, il rencontre Verlaine à Paris. Ils ont une liaison tumultueuse et insultent les écrivains dans les cafés parisiens. Deux ans plus tard, "Verlaine, ivre, blesse Rimbaud au bras d'un coup de pistolet parce qu'il ne veut plus partager avec lui son errance." Rimbaud écrit Une saison en enfer, Les Illuminations, puis renonce à la littérature à dix-neuf ans. 


"En 1878, c'est l'appel du Sud. Voilà Rimbaud le vagabond chef de chantier à Chypre. Puis, en 1880, après une attaque de typhoïde, commerçant en Éthiopie, à Aden... Tour à tour trafiquant d'armes, exportateur de café, photographe, explorateur... L'enfant impertinent est devenu un homme austère, au visage émacié, au regard profond marqué par ses échecs successifs. [...] Ses Illuminations ont été publiées à son insu, en 1886, grâce à Verlaine."


"L'homme aux semelles de vent", comme l'appelait Verlaine, atteint d'une tumeur au genou, subit une amputation et meurt, à trente-sept ans, après une longue et douloureuse agonie.

 

(Bibliographie : Arthur Rimbaud, Poésies. Grands textes classiques - L. Mangavelle, 1993).

 

(Écrit par Améthyste) 

 arthur rimbaud,poète,verlaine,les illuminations

 

                                              Portrait d'Arthur Rimbaud par Carjat.

25/10/2014

STEFAN ZWEIG, UN HUMANISTE PASSIONNE

Stefan Zweig (1881-1942), écrivain autrichien, auteur dramatique, auteur de romans, de nouvelles et d'essais, poète, biographe, ami de Rainer Maria Rilke, de Freud et des grands pacifistes européens, explora l'enfer des sentiments troubles, des pulsions dévastatrices.

 


Il est une œuvre à laquelle Zweig consacra une multitude d'heures passionnées : sa collection de manuscrits d'écrivains et de musiciens célèbres, le "diamant pur" de sa bibliographie. "Il s'acharne à trouver les plus belles traces d'un travail de composition, traque la genèse de l'ouvrage, son lent accouchement, à travers les manuscrits originaux ou leurs brouillons. Écartant l'anecdotique, le superficiel, il devient chasseur de sens. Lui importe, sur la feuille blanche où une main d'artiste a écrit son message, la recherche de la forme, l'effort visible pour parvenir à la perfection. Il aime les manuscrits qui sont des moments étoilés où s'éclaire, dans sa spontanéité, sa joie ou sa souffrance, l'élan de la création. [...] Sa préférence va aux fragments, aux brouillons, aux esquisses, aux pages les plus corrigées, les plus tourmentées, celles qui portent la trace d'un combat avec les mots et les idées." 

 



Les musées lui envient sa bibliothèque de quatre mille catalogues ! "... ses trésors, amoureusement rassemblés, forment un tout, une sorte de Recherche des Riches Heures de l'Art." Voici quelques raretés figurant dans cette collection :


"une page des Cahiers de Léonard de Vinci ; le manuscrit des Origines de la tragédie de Nietzsche, dans une rédaction inconnue qu'il avait écrite pour Cosima Wagner ; un roman de Balzac "dont chaque page était un champ de bataille" ; un texte de Goethe à neuf ans, son dernier poème à quatre-vingt-deux ans et, magistrale, prise entre ce début et cette fin, une page in folio du Faust. Côté musique, le manuscrit des Chants tziganes de Brahms, de la Barcarolle de Chopin..."

 

 

La collection de Stefan Zweig sera dispersée et en partie détruite.

 

(Bibliographie : Stefan Zweig, l'ami blessé par Dominique Bona. Plon, 1996).


stefan zweig,humaniste,écrivain,poète,collection de manuscrits

                              "Faust" par Eugène Delacroix.

30/08/2014

LUDWIG TIECK, ECRIVAIN ET POETE

Ludwig Tieck (1773-1853), écrivain et poète allemand, fut membre, avec ses amis les frères Schlegel, écrivains, le poète Novalis, les philosophes Fichte et Schelling, du premier groupe romantique allemand.



Ludwig Tieck orienta le romantisme allemand vers le fantastique avec des contes dramatiques comme Phantasus. Ses drames, dont Fortunat, comportent toutes les innovations romantiques dans l'art théâtral et ses nouvelles (le Jeune Maître ébéniste), s'inscrivent dans le "réalisme poétique". Walter Scott et Manzoni influencèrent ses dernières œuvres.

 

 ludwig tieck,écrivain

          

 Ludwig Tieck.

23/08/2014

ROALD DAHL ET L'HUMOUR MACABRE

  

Roald Dahl (1916-1990), écrivain britannique né en Galles du Sud, au goût prononcé pour l'aventure, part à vingt-deux ans en Afrique pour travailler dans une société pétrolière du Tanganyika, partie de l'ancienne Afrique-Orientale allemande, confiée par la Société des Nations à la Grande-Bretagne en 1920, et devenue aujourd'hui la Tanzanie continentale. 



À la déclaration de guerre, il s'engage dans la Royal Air Force où il pilote un chasseur. À vingt-six ans, héros de la RAF, il est nommé attaché de l'air à l'ambassade de Grande-Bretagne à Washington.

 


En 1944, le premier livre de Roald Dahl, "Les Gremlins", est adapté pour le cinéma par Walt Disney. Ne résistons pas au plaisir de revoir ce "Gremlin" qui enchanta la jeunesse.

 

 roald dahl,écrivain,gremlins

                                                                                   

                                                                          "Gremlin".

 

Parallèlement à ses récits pleins d'humour pour les enfants, il écrit des contes grinçants, cruels et macabres pour adultes : "Kiss, Kiss" en 1960. Il est aussi le scénariste d'un James Bond : "On ne vit que deux fois".
(Source : "Un siècle d'écrivains").

 

roald dahl,écrivain,gremlins

 

                                                                      Roald Dahl.