Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2015

"L'AGE MUR" DE CAMILLE CLAUDEL

"L'Âge mûr" ou "La Destinée" ou "Les Chemins de la vie" de Camille Claudel.

 

L'idée de ce groupe de trois personnages mûrit lentement dans l'esprit de Camille Claudel. Elle sculpte le cheminement vers la fin de sa relation avec Auguste Rodin. Une jeune femme, qui n'est autre que Camille Claudel, tend désespérément les bras vers l'homme que la vieillesse, dont la cape s'envole comme soulevée par l'effort de l'emprise exercée, a saisi dans ses bras.

 

  

L'allusion à Rodin partagé entre son amour pour Camille Claudel et "la parfaite sécurité d'habitude et d'amour-propre qu'il trouvait auprès d'une vieille maîtresse, Rose Beuret" est évidente. L'homme, au centre, hésite entre l'appel de "L'Implorante" et le troisième personnage, l'Âge, qui l'empoigne, mais le bras de l'homme qui s'éloigne de la jeune femme agenouillée semble la repousser tant son corps se blottit déjà tout contre celui de l'Âge.

 


Cette sculpture subit bien des vicissitudes : hésitations du Directeur des Beaux-Arts, puis suppression de la commande, car "Rodin, au sommet de sa gloire, ne tient nullement à ce que sa vie intime soit exposée sur la place publique."

 

 

"L'Âge mûr" est bien une œuvre biographique. Ces lignes du frère de Camille, Paul Claudel, ne laissent aucun doute à ce sujet :
"Cette jeune fille à genoux... Cette jeune fille nue, c'est ma sœur ! Ma sœur Camille. Implorante, humiliée, à genoux, cette superbe, cette orgueilleuse, c'est ainsi qu'elle s'est représentée. Implorante, humiliée, à genoux et nue ! Tout est fini ! C'est ça pour toujours qu'elle nous a laissé à regarder ! Et savez-vous ? ce qui s'arrache à elle, en ce moment même, sous vos yeux, c'est son âme ! C'est tout à la fois l'âme, le génie, la raison, la beauté, la vie, le nom lui-même."

 

(Bibliographie : Dossier Camille Claudel par Jacques Cassar. Garamont-Archimbaud, 1987).

 camille claudel,l'âge mûr,sculpture,auguste rodin,paul claudel

                              

                               "L'Âge mûr" de Camille Claudel.        
                                

Les commentaires sont fermés.