Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/12/2014

STONEHENGE, SITE MYSTIQUE

Sanctuaire dédié au seul culte solaire ou ensemble monumental en liaison avec l'observation des astres ? Croyances ancestrales ou recherches scientifiques ? Seul le site de Stonehenge, le principal ensemble mégalithique de la Grande-Bretagne (Wiltshire), au Nord de Salisbury, pourrait répondre à ces énigmes, lui qui fut construit en trois étapes : dès la fin du néolithique (vers 2400 av. J.-C.), puis au bronze ancien pour les deux dernières étapes (vers 1900 et 1700 av. J.-C.).


Une datation au carbone 14 indique 1848 av. J.-C. ; cette date correspond à peu près au calcul fait, au début du XXe siècle, par l'astronome anglais sir Joseph Norman Lockyer (1836-1920), spécialiste de la spectroscopie solaire et fondateur de la revue scientifique Nature, en 1869.


Stonehenge, à l'origine, comportait plus d'une centaine de pierres disposées en cercles.  Quarante pierres restent en place formant deux cercles de pierres dressées. Celles du cercle extérieur supportent à leur sommet des pierres transversales ou trilithes.

Mais retournons à l'ère du bronze ancien et observons ce site qui reçoit tout au long des millénaires de nombreux groupes de jeunes attirés par la mystique des lieux. Les pierres étaient "disposées en quatre cercles concentriques. Le cercle extérieur, qui a plus de 30 m de diamètre, était formé par des pierres s'élevant à 4,15 m environ au-dessus du sol et réunies à leur sommet par des linteaux. Des pierres plus petites et isolées constituaient le deuxième cercle. À l'intérieur de ce deuxième cercle, cinq trilithes, composés de blocs de grès colossaux dépassant parfois 7 m au-dessus du sol, accolés deux à deux et surmontés d'un linteau, dessinaient un fer à cheval. Enfin, après un nouveau fer à cheval formé de pierres semblables à celles du deuxième cercle, une longue pierre rectangulaire, qu'on a appelée "pierre de l'autel", était posée sur le sol. On a constaté que les deux fers à cheval de Stonehenge étaient exactement orientés vers l'endroit où le soleil se lève au 21 juin, solstice d'été."

(Bibliographie : Dictionnaire encyclopédique d'Histoire par Michel Mourre. Larousse-Bordas).


stonehenge,culte solaire,ensemble mégalithique,grande-bretagne,trilithes,solstice d'été,bloc de grès,sarsen

 
        Stonehenge. Le grand cercle de sarsen vu de l'entrée Nord-Est
             (Photographie de Heinz-Josef Lücking du 6 août 2006).

Les commentaires sont fermés.