Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/02/2014

"L'HEURE DE PEINTURE" DE MATISSE

Les parents d'Henri Matisse -peintre français (1869-1954) qui fut le chef de file du fauvisme- tenaient une sorte d'épicerie où ils vendaient aussi du grain et des couleurs. La santé délicate d'Henri Matisse ne lui permettait pas de prendre la suite du commerce familial. Il hésita entre le droit et la pharmacie mais fut définitivement attiré par la peinture. Il conçut également de nombreux dessins, des gravures, des illustrations, et réalisa des sculptures, environ soixante-dix bronzes.


Avec "L'Heure de peinture", nous pénétrons chez l'artiste, dans son atelier, où il se représente "au minimum, n'ayant plus ni poids ni épaisseur ni coloration et n'apparaissant plus que sur le plan du dessin. [...] Tandis que lui-même passe au plan de l'irréel, de la simple évocation, se renforce la présence de la jeune fille occupée à lire. [...] La couleur noire des pages du livre et du pinceau rappelle le mur du fond également sombre. Le peintre a reproduit aussi, à l'intérieur du miroir ovale, un paysage, sans cela complètement exclu de la pièce. Se découpant nettement sur la surface noire de l'arrière-plan, le miroir, tableau dans le tableau, évoque l'activité du peintre. Il sert en même temps d'intermédiaire entre lui et le modèle."

(Bibliographie : Henri Matisse, Maître de la couleur. Volkmar Essers. Rédacteur en chef : Info F. Walther. Traduction française : Catherine Jumel. Medea Diffusion, Fribourg, Suisse, 1987).

 

matisse,peintre,l'heure de peinture,fauvisme

                                                            
                                       "L'Heure de peinture" d'Henri Matisse (1919).

Les commentaires sont fermés.