Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/09/2018

"ROGER ET ANGELIQUE" PAR INGRES

Au début du XIXe siècle, le préromantisme remit à l'honneur les tumultueuses passions du "Roland furieux" de l'Arioste, un poème épique publié au XVIe siècle, où Roland, dédaigné par Angélique, est atteint de folie amoureuse.

 



Ingres s'inspira de ce poème pour son tableau : "Roger et Angélique" (1819) où il renouait avec des préoccupations purement plastiques. Cette toile fut acquise par Louis XVIII.

 



Le cavalier libérateur, Roger, grimpé sur l'hippogriffe, animal fabuleux, moitié cheval, moitié griffon, découvre Angélique nue, enchaînée aux rochers glacés de l'île des Pleurs et livrée en pâture aux monstres marins mais aussi aux regards de son sauveur. Armé d'une lance, Roger combat un des monstres marins et détourne ses yeux de la belle captive.

 


"La spirale ramassée de Roger et de l'hippogriffe donne toute sa valeur à l'arabesque du corps d'Angélique." Le public du Salon de 1819, moins sensible au dessin qu'à la couleur, critiqua les tons trop violacés à son goût...

 

Ce tableau est au Musée du Louvre à Paris.

(Bibliographie : L'Aventure de l'Art au XIXe siècle sous la direction de Jean-Louis Ferrier avec la collaboration de Sophie Monneret, Éditions du Chêne, 1991).


 

ingres,peintre,roger et angélique,hippogriffe,roland furieux,arioste

 

         "Roger et Angélique" (1819) par Jean Auguste Dominique Ingres.

 

10/05/2018

"LE TOURNOI" PAR LUCAS CRANACH

Les artistes du XVIe siècle émettaient pour la gravure sur bois des prétentions qui en dépassaient les limitations techniques. Ils ne pouvaient exiger d'un bloc de bois les mêmes effets que ceux obtenus sur une plaque de cuivre. Mais ils continuaient à utiliser la gravure sur bois car elle leur permettait d'imprimer et de multiplier leurs dessins avec un simple bloc de bois et des feuilles de papier. Bientôt elle se heurterait à la concurrence sévère de la gravure sur plaque de cuivre.

 

Après avoir contemplé les travaux d'Albrecht Dürer, Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553), peintre et graveur allemand, déjà célèbre en tant que peintre de la cour de Saxe, commença à exécuter ses propres gravures à Wittenberg, en Allemagne, où il s'adressait à une excellente imprimerie pour ses expériences. Ses gravures sur bois en clair-obscur étaient féeriques. Pour ceux qui aiment la Chevalerie, voici "le Tournoi".

 

le tournoi,lucas cranach l'ancien,estampes,peintre,graveur,gravure sur bois

 

                          "Le Tournoi" par Lucas Cranach l'Ancien.

 

19/04/2018

ALBRECHT ALTDORFER, PEINTRE ET GRAVEUR

Albrecht Altdorfer, peintre, graveur et architecte bavarois

  

En ce qui concerne la gravure, que pratiquaient aussi Albrecht Dürer et Lucas Cranach, l'Allemagne de la Renaissance n'avait plus guère de maîtres, hormis ceux déjà cités et trois ou quatre de leurs contemporains, pour maintenir sa place à la tête de la gravure.

 

Albrecht Altdorfer maniait le burin avec dextérité. Il s'attachait à graver des cuivres minuscules avec des scènes très élaborées et d'une grande préciosité.

  

Voici une estampe d'Albrecht Altdorfer, intitulée "Saint Christophe".

 

albrecht altdorfer,peintre,graveur,saint christophe,estampes

                           

                     "Saint Christophe" (1513) par Albrecht Altdorfer.

29/03/2018

BORIS VALLEJO, PEINTRE PERUVIEN

Boris Vallejo, un peintre péruvien, n'a découvert sa vocation d'illustrateur d'Art fantastique qu'après avoir suivi des voies bien diverses. Il étudie pendant sept ans le violon car il rêve d'être soliste, puis les études de médecine l'attirent durant deux ans. Ensuite il passe le concours d'entrée à l'Escuela Nacional de Bellas Artes à Lima.

 

Quelques années plus tard le voilà aux États-Unis où il travaille comme graphiste en publicité pour une chaîne de magasins. Il se décide enfin à devenir illustrateur indépendant. L'Art fantastique est pour lui une révélation. Il aime le corps humain, le veut parfait et le peint aussi beau que possible. Ses héros et héroïnes sont musclés, sensuels, sauvages. Il illustre les couvertures de "Tarzan", "Conan" et de bien d'autres revues et livres. À la fin des années 1970, ses illustrations se comptent par centaines.

 

Influencé par Vermeer, Rembrandt, Léonard de Vinci, Murillo et Vélasquez, il avait analysé leurs tableaux pendant ses années d'études. Rigoureux, inventif, captivant, il aborde tous les domaines de l'Art fantastique : guerriers barbares, paysages lyriques, créatures menaçantes...  

 

boris vallejo,peintre,illustrateur,art fantastique,guerriers barbares,créatures menaçantes,tarzan,conan

 

                             

22/02/2018

PAYSAGES FANTASTIQUES PAR GUSTAVE COURBET

 

Gustave Courbet (1817-1877), peintre français, affiche un réalisme et une liberté d'opinion qui déplaisent souvent au public bourgeois du XIXe siècle. Certaines de ses œuvres provoquent des scandales : l'Enterrement à Ornans, les Baigneuses, le Retour de la conférence refusé au Salon de 1863 pour outrage à la morale religieuse. L'Origine du monde, tableau peint pour un diplomate turc, ne sera découvert par le public qu'en 1995, au musée d'Orsay, soit plus d'un siècle après la mort de Courbet.

 


Voici deux tableaux où la Nature sauvage, fantastique, inspire profondément Gustave Courbet avec ses roches gigantesques, ses gouffres effrayants, ses eaux ruisselantes et sombres : le Gour de Conche (Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie, Besançon, France) et Paysage fantastique aux rochers anthropomorphes* (Musée de Picardie, Amiens, France).

 

*anthropomorphe : qui a la forme d'un corps humain ou l'apparence humaine.

 

 

gustave courbet,peintre,paysages fantastiques,le gour de conch,paysage fantastique aux rochers anthropomorphes

  

                       Le Gour de Conche (1864) par Gustave Courbet.

 

gustave courbet,peintre,paysages fantastiques,le gour de conch,paysage fantastique aux rochers anthropomorphes

 

 Paysage fantastique aux rochers anthropomorphes (vers 1865)
 par Gustave Courbet.