Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2014

L'ALEIJADINHO, LE SCULPTEUR ESTROPIE

Antônio Francisco Lisboa, dit l'Aleijadinho, c'est-à-dire le petit estropié (1730 ou 1738-1814), né à Ouro Preto, au Brésil, fut architecte, sculpteur et décorateur.

 


Fils d'un charpentier portugais et d'une esclave africaine, ce génial mulâtre, atteint de lèpre très jeune et n'ayant plus de doigts, faisait fixer marteau et burins à ses moignons. Dépourvu également de pieds, il équipait ses genoux d'un appareillage destiné à lui permettre de sculpter en hauteur. Il travaillait surtout la nuit, désireux d'éviter à ses contemporains la vision de son corps rongé par la maladie.

 


Passionné, volontaire, il devint l'un des plus grands sculpteurs du Brésil. Sa ville natale, Ouro Preto, possède des églises du XVIIIe siècle, dont certaines sont ornées par l'Aleijadinho en un style baroque très expressif. Il travailla aussi à la voie sacrée, aux terrasses du Bom Jesus de Matosinhos à Congonhas et sculpta une impressionnante série de "Douze Prophètes" dans une roche grise, tendre, la stéatite, appelée "pierre à savon". 

  

l'aleijadinho,sculpteur estropié,antônio francisco lisboa,brésil,lèpre,baroque,douze prophètes

 
                                              "Ange", sculpture de l'Aleijadinho,

                                              Sanctuaire de Matosinhos ( Brésil).

Les commentaires sont fermés.