Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/06/2014

"LA RELATIVITE" D'ESCHER

En observant "La Relativité", une estampe de l'artiste néerlandais Maurits Cornelis Escher, on a la sensation de pénétrer dans le livre d'Aldous Huxley : le Meilleur des Mondes tant chacun des personnages suit son chemin bien tracé pour vaquer à ses occupations.

Toujours trois dimensions dans "La Relativité" pour trois groupes de personnes vivant dans trois mondes différents, où tous se sont appropriés qui un mur lui servant de plancher, qui un jardin où est dressée une table bien plantée verticalement. Un couple enlacé se promène tranquillement sur un plan oblique. Deux personnages empruntent le même escalier dans le même sens de la marche mais l'un descend alors que l'autre monte. Un autre atteint une porte qui devient une trappe au sol pour son voisin.

 
Avec une maîtrise et une technique exceptionnelles, Escher a conçu trois champs de gravitation ayant un effet perpendiculaire les uns par rapport aux autres. Monde troublant d'un illusionniste de l'estampe.

 

escher,la relativité,estampe,champs de gravitation

 

                   "La Relativité" de Maurits Cornelis Escher

Les commentaires sont fermés.