Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/09/2015

"MONTAGNE SAINTE-VICTOIRE" DE CEZANNE

La Montagne Sainte-Victoire, dont Paul Cézanne réalisa de nombreuses toiles pendant les dernières vingt années de sa vie, me paraît être une évocation intéressante. Le peintre a abandonné la représentation parfois violente de la Nature que l'on voit dans ses premières œuvres.

 



La Montagne Sainte-Victoire, où, enfant, il se promenait avec Émile Zola qui avait un an de moins que lui, est pour les Aixois le symbole de la sainteté triomphante, mais pour Cézanne elle était magique.

 



Dans l'une de ses toiles (1904-1906), les arbres, au premier plan, s'étirent jusqu'au ciel et se mêlent à lui. Une surprenante toile (1904-1905) me fait penser à une peinture chinoise. La montagne est à peine esquissée, des taches de couleur figurent les maisons et les arbres. Les nuages passent devant le sommet de la montagne, devenue une énorme masse rocheuse presque indistincte. La Montagne Sainte-Victoire doit certainement  être magique !

 


Voici une toile qui se trouve au Museum of Art de Philadelphie.

 

montagne sainte-victoire,cézanne

 

                        "Montagne Sainte-Victoire" (1904) de Paul Cézanne.

 

Les commentaires sont fermés.