Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2015

LA CAPPADOCE

Si vous aimez les sites aux impressionnants monuments rupestres, la Cappadoce, située dans la région centrale de l'Asie Mineure ancienne, vous attend.

 

La Cappadoce est arrosée par le haut Halys, aujourd'hui le Kizil Irmak, "le Fleuve Rouge", qui constituait la frontière entre Lydiens, peuple ancien de l'Anatolie, dont le dernier souverain fut Crésus, et Mèdes, peuple de l'Iran ancien, dont le dernier souverain, Astyage, fut renversé par le Perse Cyrus (vers 585-550av. J.-C.).

 

La Cappadoce était au cœur de l'Empire hittite (IIIe-IIe millénaire av. J.-C.), dont le nom vient de Hatti, nom que portaient, au IIIe millénaire, le bassin de l'Halys, son peuple et la langue parlée par ce peuple. Intégrée à l'Empire perse, elle fut l'objet de disputes entre les souverains grecs puis se vit ravagée par les Galates, peuple celte envahisseur de la Grèce au IIIe siècle av. J.-C. La Cappadoce devint une province romaine en 18 de notre ère.

 

La Cappadoce est célèbre pour ses églises rurales de l'époque byzantine, réparties dans le cirque de Zelve, les zones de Cavus In, de Göreme, vallon célèbre par son paysage de cheminées des fées, pyramides ou colonnes de terre coiffées d'une pierre protégeant leur partie supérieure. 

 

cappadoce_goreme.jpg

Parc national de Göreme

(photographie de Georges Jansoone)

 

Ces monuments rupestres utilisent les plans intérieurs que réalisaient les architectes byzantins. Les peintures de la première période, du VI au VIIIe siècle, associent les motifs narratifs, tels que la vie du Christ ou la vie des saints, par exemple dans l'église St-Jean-Baptiste de Çavus In, à ceux, classiques, d'une imagerie primitive comme les arbres de paradis, la vigne, etc. On y voit aussi des motifs rappelant les décors du Bas-Empire. La période suivante subit une régression due à des incursions arabes.

 

Puis, les églises présentent des similitudes avec l'art de la renaissance macédonienne, l'apogée de l'art byzantin. Trois tendances se dessinent alors : le réalisme, la schématisation et la préciosité. L'art chrétien disparut ensuite dans ces régions qui, au XIe siècle, tombèrent aux mains des Seldjoukides, dynastie turque, de religion musulmane.

 

cappadoce_paysage.jpg

 Paysage de la Cappadoce

(photographie : Brocken Inaglory. Edit by CillantXC)

 

Les commentaires sont fermés.