Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2012

CHANTS D'AUTOMNE DE CHRISTIAN JOUGLA : ARTICLE DU "MIDI LIBRE"

 

Avant de poursuivre la série de "la Peinture à travers les âges",  chers Visiteurs, je me dois de reporter ici un article de presse paru au sujet du nouveau livre de Christian Jougla.

 

"MIDI LIBRE" du dimanche 25 novembre 2012. Laurens (Hérault).

 

"Présentation du dernier ouvrage de Christian Jougla à la Médiathèque

 

Comme pour chacun de ses ouvrages fantastiques, c'est à Laurens que Christian Jougla a donné le coup d'envoi de la présentation de son dernier recueil de nouvelles Chants d'automne paru aux éditions La Clef d'Argent.

 

Organisée par la médiathèque municipale, la rencontre avec l'auteur a eu lieu vendredi soir à la salle des Associations de la mairie. Les amateurs de lecture présents ainsi que le maire François Anglade et ses adjointes ont été très réceptifs et ont autant apprécié chez l'auteur ses talents d'orateur que de romancier.

 

Pour présenter ce troisième ouvrage d'inspiration régionale, Christian Jougla, occitaniste passionné originaire de Gabian, a fait l'éloge de la région et de la culture d'Oc. Il a rappelé la diversité des sites sur un si petit territoire, les multiples splendeurs des garrigues et des forêts entrecoupées de vignes. Puis il a évoqué brièvement les fastes et anecdotes du Château de Laurens, lieu de cette rencontre, et un Lamalou du temps de la Belle Époque.

Pour conclure sur son écriture fantastique gothique, il explique que "le rêve devient souvent réalité et la réalité se métamorphose souvent en rêve."

 

C'est finalement autour du verre de l'amitié que le romancier a proposé une vente de ses trois ouvrages ainsi qu'une séance de dédicaces."

 

(Présenté par Améthyste)

jougla_chants.jpg

 

                                                     (Photographie : Fagairolles 34)

 

 ensemble light.JPG

Illustrations couverture : Marianne Schumacher

 

Commentaires

J’aurais aimé partager le verre de l’amitié avec Monsieur Jougla, ce jour-là, à Laurens.
Mais impossible, à moins d’un fantastique voyage de 1000 km à dos d’hippogriffe !
Alors, je me satisfais de cet élogieux article du Midi Libre.

J’y lis que l’assemblée a autant « apprécié chez l’auteur ses talents d’orateur que de romancier. » Oh, je n’en suis guère surpris : il y a peu, sur le blog d’un couple, habitants de Gabian, j’apprenais que « les conférences du Cercle Occitan de Gabian sont toujours une source inouïe de connaissances. A commencer par le prologue de son président Christian Jougla. Sa voix rauque saisit les corps, sa bouche déverse des sons puissants (...). Il jongle avec les périodes de l’histoire, il a de la matière et la distille précieusement sans ostentation. »

Amoureux d’Histoire, de Culture et de l’Homme ? Je ne m’en étonne guère... Ainsi, je savais (les sites internet où il aime se promener, répertoriés ci-contre, l’indiquent aussi) que Christian Jougla est un occitaniste passionné. D’ailleurs, son « Manuscrit » en témoigne à merveille.

Enfin, ne me surprend pas, non plus, qu’il parle en ces termes de sa littérature fantastique : « le rêve devient souvent réalité et la réalité se métamorphose souvent en rêve. » Avec ces mots chargés de sens, n’a-t-il pas expliqué la quintessence de son fantastique Art, de ses créations littéraires qui voyagent au carrefour de l’irrationnel, de la raison et de la réflexion, dans un univers étrange qui n’obéit pas aux lois logiques du quotidien ?

Le temps me tarde d’approfondir cette Œuvre... où le rêve et la réalité semblent bien se confondre !

Écrit par : Jean-Claude VINCENT | 01/12/2012

Merci, Jean-Claude, d'avoir commenté d'une manière si intéressante cet article de presse consacré à Christian Jougla et, aussi, d'avoir visité ses sites occitanistes amis.
Il est vrai que les auditeurs de ses conférences et "rencontres-dédicaces" l'écoutent avec une réelle attention. Pour la petite histoire, même nos conversations téléphoniques sont de véritables morceaux d'anthologie de Littérature et d'Histoire... de sa part, bien sûr !

J'ai "vécu", dès son premier roman, la phrase que vous citez : "le rêve devient souvent réalité et la réalité se métamorphose souvent en rêve". Quelques ouvrages plus tard, ces mots s'appliquent toujours à ses écrits... et parfois à la Vie elle-même.

Merci encore, Jean-Claude.

Écrit par : Améthyste | 03/12/2012

Les commentaires sont fermés.