Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2013

LA GENERATION PERDUE - Gertrude Stein

 

La Génération perdue : cette expression désigne les écrivains américains qui, dans les années 1920, au lendemain de la Première Guerre mondiale, tentèrent de trouver une issue à leur désarroi intellectuel en se jetant à corps perdu dans l'Europe des années folles, l'alcool, les voyages.

 

L'expression "Génération perdue" fut attribuée à Gertrude Stein (1874 - 1946), femme de lettres américaine établie à Paris. Son salon fut le point de rencontre des expatriés américains. Elle se trouva mêlée aux mouvements littéraires et picturaux d'avant-garde.

 

Au début du XXe siècle, Gertrude Stein  publia Trois Vies, puis Américains d'Amérique. En 1933, l'Autobiographie d'Alice B. Toklas lui apporta la célébrité. Ce livre fut suivi, en 1938, de l'Autobiographie de tout le monde.  Son œuvre influença Sherwood Anderson, Ernest Hemingway et plusieurs romanciers de la Génération perdue.

 

(À suivre)

 

(Écrit par Améthyste)

 

la génération perdue,gertrude stein,écrivains américains,expatriés américains,trois vies de gertrude stein,américains d'amérique de gertrude stein,l'autobiographie d'alice b. toklas de gertrude stein,l'autobiographie de tout le monde de gertrude stein

 

Gertrude Stein en 1909

Commentaires

Quand Picasso fit son portrait en 1906, il s'amusa à aggraver cette laideur (elle y ressemble à une statue de l'île de Pâques) en assurant les "steiniens" que de toute façon, son modèle "finirait par ressembler" à ce qui avait jailli de son pinceau.

Écrit par : christiana | 11/08/2013

Les commentaires sont fermés.