Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2015

C. JOUGLA, C. BARREDA ET G. FRANCO "EN TOURNEE" POUR LA PROMOTION DE L'OCCITAN

Sous le titre "Ils partent à trois pour promouvoir l'occitan", le Midi-Libre de Béziers du 25 avril 2015 annonce plusieurs rencontres-dédicaces.

 

Voici des extraits de cet article :

Christian JOUGLA, Christian BARRÉDA et Gérard FRANCO "conjuguent leurs talents pour mieux présenter leurs œuvres : les deux Christian dans l'écriture, Gérard dans la chanson. Mais tous les trois sont unis par une même passion : la défense de l'occitan.

 

Avec les mots de C. Jougla pour Chants d'automne et l'Abîme, ceux de C. Barréda pour Petites Histoires de Pézenas et Languedoc, avec la poésie mise en musique de Gérard Franco, dont le fameux Tambournet et beaucoup d'autres titres, ils partent en dédicaces et en rencontres."

 

Quelques rendez-vous sont déjà fixés :

 

. le 2 mai 2015 à 17 h à Cultura, Béziers (Hérault) ;

. le 6 mai à 18 h 30 à l'Oustal Occitan de Narbonne (Aude) ;

. le 12 mai, dès 18 h, à la Médiathèque de Fontès (Hérault).

 

D'agréables soirées en perspective auxquelles tous trois vous attendent nombreux !

 

 

christian jougla,christian barréda,gérard franco,chants d'automne,l'abîme,petites histoires de pézenas,languedoc,tambournet,dédicacese

L'Abîme de Christian JOUGLA

(Éditions des Ateliers de la Licorne. Illustration de Marianne SCHUMACHER)

 

christian jougla,christian barréda,gérard franco,chants d'automne,l'abîme,petites histoires de pézenas,languedoc,tambournet,dédicacese

Chants d'automne de Christian JOUGLA

(Éditions La Clef d'Argent. Photographie de Fagairolles 34)

 

17/04/2015

"ENLEVEMENT DE PROSERPINE" DE GIRARDON

Le thème mythologique de l'enlèvement de Proserpine par Pluton inspira sculpteurs et peintres.

 



François Girardon (1628-1715) dirigea l'équipe de sculpteurs travaillant à Versailles et y réalisa, outre "Apollon servi par les nymphes", "L'Hiver" et les bas-reliefs du bassin des Nymphes, "L'Enlèvement de Proserpine".

 



Le dieu des enfers, Pluton, qui régnait sur le monde souterrain, en sortit une seule fois afin de procéder au rapt de Proserpine qu'il épousa.

 



Trois personnages figurent dans ce groupe en marbre où se détache le corps de Pluton, doté d'une puissante musculature. Le dieu des enfers enlace, en la soulevant du sol, Proserpine, déesse de la germination des plantes, qui tend ses bras, au-dessus de la tête de son ravisseur, vers les cieux en un geste implorant. À leurs pieds, une nymphe, surprise cueillant des fleurs en compagnie de la déesse, tente en vain de la retenir.

 

 

Une épreuve en bronze patiné se trouve au Musée des Beaux-Arts à Strasbourg.

 

enlèvement de proserpine,françois girardon,sculpteur,pluton,versailles

 

                   "Enlèvement de Proserpine" (fin du XVIIe siècle)

                                    de François Girardon.        

03/04/2015

CEZANNE ET SES POMMES DANS UN CERISIER

Paul Cézanne s'emportait facilement et passait quelques-unes de ses colères sur ses toiles qu'il perçait à coups de couteau à palette. Son fils, alors qu'il était tout enfant, participait gaiement à cette destruction.

 


"Il y faisait des trous, à la grande joie de son père : - "Le fils a ouvert les fenêtres et les cheminées; il voit bien, le petit bougre, que c'est une maison !"

 

Dans son entourage, on avait un tel respect pour le peintre, que lorsqu'il laissait dans le jardin, ou jetait sur le poussier, dans son atelier, une toile lacérée, on veillait à ce qu'elle fût mise au feu. Aussi peut-on citer comme un cas unique le sauvetage d'une Nature morte que Cézanne avait jetée par la fenêtre et qui resta longtemps accrochée à la branche d'un cerisier. Comme on avait vu Cézanne rôder autour de l'arbre, armé d'une gaule, on pensa qu'il avait l'intention de "reprendre" son tableau, et l'on se garda d'y toucher.

 

J'assistai au décrochage de la toile. Je me promenais dans le jardin avec Cézanne et son fils; le peintre, qui marchait à quelques pas en avant, la tête un peu inclinée, se retourna tout à coup, et s'adressant à son enfant : "Fils, il faudrait décrocher les Pommes. J'essaierai de pousser cette étude !" (Ambroise Vollard).

 

(Bibliographie : En écoutant Cézanne, Degas, Renoir d'Ambroise Vollard. Préface de Maurice Rheims de l'Académie française. Éditions Bernard Grasset, 1938).


 

paul cézanne,pommes,nature morte aux pommes,baigneuses,cerisier

 

 "Nature morte aux pommes et aux oranges" (1895-1900) de Paul Cézanne.

Une autre nature morte "Rideau, cruchon et compotier" a atteint cinquante-deux millions d'euros dans une vente aux enchères, en 1999.



Mais voici d'autres fruits, peut-être défendus ceux-là...

paul cézanne,pommes,nature morte aux pommes,baigneuses,cerisier

                               "Baigneuses" (1874-1875) de Paul Cézanne.