Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2013

OEDIPE ET LE SPHINX DE GUSTAVE MOREAU

Le Sphinx est souvent représenté par un lion, parfois ailé, avec une tête et un buste de femme. Il fut envoyé au peuple de Thèbes par la déesse Héra pour punir les Thébains d'un amour coupable de leur roi, Laïos. Le monstre, perché sur un rocher aux portes de la ville, posait des énigmes aux voyageurs qui, incapables de lui répondre, étaient dévorés sur-le-champ.


Œdipe, fils de Laïos et de Jocaste, pour que soit démentie la prédiction d'un oracle révélant qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, quitta un temps sa patrie mais il ne pourra échapper à son destin.


Revenu à Thèbes, il dut répondre à cette question du Sphinx : "Quel est l'animal qui a quatre pattes le matin, deux à midi et trois le soir ?" Œdipe dit qu'il s'agissait de l'homme, de sa naissance à sa vieillesse. Le Sphinx se tua.


 

Œdipe inspira Sophocle, Aristote, Sénèque, Dryden, Corneille, Voltaire, Gide, Cocteau et Robbe-Grillet. La scène mythologique du Shinx questionnant Œdipe fut représentée par Gustave Moreau ("Œdipe et le Sphinx", 1864 ; "Œdipe voyageur", 1888...).

 

oedipe,sphinx,gustave moreau,peintre,thèbes,héra

                                                  

                     "Œdipe et le Sphinx" (1864) de Gustave Moreau. 

Les commentaires sont fermés.