Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2013

LE NOUVEL AN LUNAIRE EN CHINE

etoiles_voeux.gif

Bonne et heureuse nouvelle année !

''xīn nián hǎo''

 

Si nous allions fêter cette nouvelle année en Chine ?

 

Nous avons encore du temps devant nous car la date du nouvel an chinois, ou nouvel an lunaire, ou Fête du Printemps, varie entre le 21 janvier et le 20 février du calendrier grégorien, sa célébration devant se situer le premier jour de la nouvelle lune. Mais les festivités durent plusieurs jours avec force feux d'artifice dès la nuit tombée, sans oublier le vacarme des pétards afin d'éloigner les mauvais esprits. 

 

Parmi les décorations traditionnelles, certaines ont particulièrement attiré mon attention, la première, artistique, pour ses nuances chatoyantes saupoudrées de couleur or :  

jour_an_chine.jpg

Décoration traditionnelle en Chine

 

La deuxième décoration, poétique, comporte des "inscriptions parallèles". Ces dernières sont écrites par de fins lettrés, enfants du pays, sur des bandes de papier rouge fixées aux montants d'une porte. On peut y lire des vers qui se "répondent". Ci-dessous, une porte de Lijiang, ville de la province du Yunnan, en Chine, nous offre ses inscriptions.   

 

porte_lijiang_nouvel_an.jpg

Une porte décorée à Lijiang

 

Bonne et heureuse nouvelle année !

''xīn nián hǎo''

14/12/2013

"SOLEIL COUCHANT A IVRY" DE GUILLAUMIN

Jean-Baptiste Armand Guillaumin (1841-1927), employé du ministère des Ponts et Chaussées, parcourt inlassablement la région parisienne à la recherche de paysages nouveaux afin de nourrir sa passion pour la peinture. 

 



Il étudie cet art à l'Académie suisse, rencontre Cézanne et Pissarro. Devenu peintre et lithographe, membre du groupe impressionniste, il expose dès 1863 au Salon des Refusés.

 


Avec "Soleil couchant à Ivry", Guillaumin peint déjà les méfaits de la pollution provoquée par les usines s'implantant peu à peu. Ce tableau semble être une mise en garde contre l'ère industrielle qui s'annonce.

 

Le peintre crée un véritable choc visuel en opposant les tons sombres et froids de la Seine, de ses berges,  des arbres et des usines d'où s'échappent les fumées compactes aux couleurs chaudes et lumineuses d'un éblouissant coucher de soleil. Spectacle de la Nature pressentant les pollutions des décennies à venir et se révoltant...

 

 

jean-baptiste armand guillaumin,soleil couchant à ivry,peintre,lithographe,impressionniste,pollution

 

 "Soleil couchant à Ivry" (1873) de Jean-Baptiste Armand Guillaumin.

07/12/2013

"L'ERMITE" DE MIKHAIL NESTEROV

L'œuvre de Mikhaïl Vassilievitch Nestérov (1862-1942), peintre russe, a pour point de départ la légende, le mythe d'un pays imaginaire.

 


"L'Ermite", Sage courbé par les ans, avance à petits pas, seul être vivant dans un paysage désolé, aux herbes desséchées. Derrière ce personnage que rien ne semble pouvoir arrêter dans sa lente progression, l'eau stagne, reflétant de maigres végétaux. 

 


Le vieil homme, par la force de sa pensée, par l'intensité de sa méditation, emplit d'une vie surprenante ce décor qui, sans cette présence humaine, paraîtrait dépourvu d'âme.

 

 

mikhaïl nesterov,l'ermite,vieillard,peintre russe,mythe

 
"L'Ermite" (1889) de Mikhaïl Nestérov
      (Galerie Trétiakov, Moscou).