Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2015

"LA SIBYLLE LIBYENNE" DE MICHEL-ANGE

Les fresques somptueuses peintes sur la voûte de la Chapelle Sixtine, dans la Cité du Vatican, par Michel-Ange ne peuvent que confirmer, s'il en était besoin, son exigence de la perfection, la multiplicité de ses dons artistiques et le travail acharné qui firent de ce peintre, sculpteur, architecte et poète, la personnification du génie.

 


"La Sibylle libyenne" (XVIe siècle) est la dernière des douze "voyants" peints par Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine. La Sibylle, surprise reposant son énorme livre sur une étagère placée derrière elle et délimitée par des pilastres décorés selon le goût antique, laisse admirer la musculature, parfaitement étudiée par Michel-Ange, de son dos et de ses bras nus. Elle semble être en position instable, s'appuyant sur la pointe des pieds pour maintenir son équilibre, et l'on aperçoit, sous les voiles de ses tuniques, le galbe de ses jambes.

 


Michel-Ange prouve encore, avec ce chef-d'œuvre, qu'il possède la maîtrise des connaissances anatomiques à leur plus haut degré.

 

sibylle libyenne,michel-ange,fresque,chapelle sixtine

 

                           "La Sibylle libyenne" de Michel-Ange.

Les commentaires sont fermés.