Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2014

ERNST THEODOR AMADEUS HOFFMANN

Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1776-1822), écrivain et compositeur allemand, est célèbre pour ses nouvelles fantastiques. Dans les Contes des frères Sérapion, fantastique et réalisme méthodique se mêlent (Casse-Noisette, Mademoiselle de Scudéry), la Princesse Brambilla.



Certaines de ses nouvelles fantastiques inspirèrent à Offenbach son opéra en 3 actes "les Contes d'Hoffmann" et à Tchaïkovski un ballet en 2 actes et 3 tableaux : "Casse-noisette".


Parmi les nombreuses œuvres musicales d'Hoffmann, je citerai un opéra, "Ondine", qu'il composa en 1816.

 

hoffmann,nouvelles,fantastiques,opéra

 

                            Autoportrait d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann

01/08/2014

FRANZ KAFKA

Franz Kafka (1883-1924), écrivain tchèque de langue allemande, eut un destin paradoxal. Né à Prague, en Bohême, d'une famille refusant toute activité littéraire et artistique, il choisit d'écrire en allemand.



Employé de bureau, atteint de tuberculose - il mourut dans un sanatorium de Vienne, en Autriche - Kafka, dont les œuvres passaient du fantastique au réalisme, fut méconnu de son vivant, malgré la Métamorphose (1915), roman dans lequel un homme à l'âme délicate, d'une grande générosité, transformé en insecte géant, est cloîtré dans sa chambre par ses proches honteux de son aspect. 


Son ami, Max Brod, publia, à titre posthume, les textes inédits de Kafka, dont le Procès, le Château, etc., et le rendit célèbre. Voici l'extrait d'un écrit de Max Brod consacré à cet écrivain dont le souvenir se perpétue avec le qualificatif "kafkaïen" :

"... l'ampleur et la virtuosité de la période, et la simplicité d'un style fulgurant pourtant d'idées jusqu'en ses moindres phrases, ses moindres mots. De là encore la modestie des métaphores, qui cependant apportent toujours du nouveau (on ne le remarque, avec surprise, qu'un instant après). De là un calme, une altitude, une liberté comme au-dessus des nuages - avec pourtant les pleurs de la bonté et de la pitié du cœur. Si les anges du ciel faisaient de l'esprit, ils le feraient dans la langue de Franz Kafka. Cette langue est une flamme qui ne laisse pas de suie. Elle a la grandeur de l'espace infini et cependant elle est animée de tous les tressaillements dont tremble la créature."


 

(Bibliographie : Franz Kafka par Max Brod. Éditions Gallimard, 1945).

  

franz kafka,max brod,écrivain

    

                                           Franz Kafka.

 

26/07/2014

EDGAR ALLAN POE

Cet écrivain américain, né à Boston en 1809, connut une jeunesse instable. Enfant adopté, l'adolescent rêvait du jour où il partirait enfin pour New York, croyant qu'il y ferait fortune.



Il épousa, en 1836, sa jeune cousine, Virginia Clemm, qui mourut onze ans plus tard. Edgar Allan Poe se réfugia dans l'alcool tout en continuant à collaborer à des revues. 


Poète avec le Corbeau, il repoussa le romantisme dont il déplorait les effusions lyriques. Il conçut dans ses nouvelles un monde fantastique, morbide, et créa des constructions paralogiques, c'est-à-dire des raisonnements faux basés sur la bonne foi, qui influenceront grandement les auteurs de romans policiers.    


Quelques titres d'ouvrages de cet écrivain de littérature fantastique :
les Aventures d'Arthur Gordon Pym (1838); Histoires extraordinaires (1840) et Nouvelles Histoires extraordinaires (1845), récits fantastiques, terrifiants, parfois grotesques comme le Système du docteur Goudron et du professeur Plume.



Lorsque Edgar Allan Poe mourut, à quarante ans, son œuvre était méconnue par ses compatriotes. Elle sera révélée en Europe par les traductions de Baudelaire.



edgar_poe.jpg

Portrait d'Edgar Allan Poe

 

23/11/2013

POUCHKINE

Aleksandr Serguelevitch POUCHKINE (1799-1837).



Cet écrivain russe, qui reste fidèle à l'image de l'inspiration offerte par la tradition classique, est un fonctionnaire impérial sanctionné pour ses idées libérales. Lors de ses exils il connaît les périodes les plus fécondes de son activité poétique.

 

C'est en exil qu'il écrit le Prisonnier du Caucase et la Fontaine de Backhtchissaraï. Récidiviste, en résidence surveillée durant deux ans, il travaille à ses deux chefs-d'œuvre, le drame Boris Godounov et le roman en vers Eugène Onéguine.


"... la manière favorite de Pouchkine consiste à raconter. De la ballade au roman, en passant par la tragédie et la nouvelle en prose ou en vers, son œuvre se compose presque uniquement de récits [...] Un des thèmes les plus constants de la poésie de Pouchkine est le thème du remords ; il reflète le caractère double de la vie que mène le poète. À l'heure où le don du dieu le transfigure, le souvenir revient de ces moments de souillure, de tout ce temps perdu à des folies, à des sottises, à des vanités. Mais cette ombre terrible qui se lève est à son tour liée par la magie du rythme, et il semble parfois que jamais la Muse n'a abandonné son serviteur." (Jean-Louis Backès).

 

Plusieurs projets de mariage de Pouchkine échouent : il n'est pas un bon parti. Sa fortune est médiocre, sa position ambiguë. Il doit vivre de sa plume malgré la faveur, toujours révocable, de son souverain. Il épouse tout de même la jeune Natalia Gontcharova et continue à écrire des nouvelles et des contes en prose : le Cavalier de bronze, la Dame de pique, la Fille du capitaine. Il est tué en duel à trente-huit ans.


Pouchkine, par ses œuvres où se mêlent lyrisme et réalisme, est le fondateur de la littérature russe moderne.

 

(Bibliographie : Pouchkine par Jean-Louis Backès. Éditions du Seuil, 1966).

 

pouchkine,poète,eugène onéguine,la fille du capitaine



 "Portrait d'Alexandre Pouchkine" (1827) par Vassili Tropinine.


16/11/2013

LA GENERATION PERDUE - Ernest Hemingway (suite 7)

Ernest Hemingway, écrivain américain passionné d'aventures, né à Oak Park (Illinois) en 1899, décédé à Ketchum (Idaho) en 1961, nargua la mort pendant près de cinquante ans.

 

Il fut ambulancier volontaire sur le front italien en 1917 - courageuse initiative qui lui inspira l'Adieu aux armes (1929) - et il assista à la guerre civile d'Espagne. Deux romans s'ensuivirent : la Cinquième Colonne (1938) et Pour qui sonne le glas (1940).  Nous le retrouvons correspondant de guerre en France et en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale.  

 

L'ouvrage les Vertes Collines d'Afrique (1935) révèle sa passion pour la chasse, et Mort dans l'après-midi (1932) l'attrait qu'il éprouvait pour les corridas.

 

De déception en désenchantement, exilé à Paris parmi un groupe d'écrivains américains, il reprit en tête du Soleil se lève aussi (1926) l'expression "Génération perdue" et glorifia le combat de l'homme solitaire qui se mesure corps à corps au monde et aux êtres : En avoir ou pas (1937), le Vieil Homme et la mer (1952), chef-d'œuvre où, à travers l'histoire d'un pêcheur cubain, sont rassemblés les principaux symboles de l'existence d'Ernest Hemingway : la nature, la guerre, l'héroïsme, la force morale face à l'échec et l'abandon. 

 

Il reçut le Prix Nobel de littérature en 1954. Ernest Hemingway se suicida en 1962.

 

 la génération perdue,ernest hemingway,écrivain américain,l'adieu aux armes,la cinquième colonne,pour qui sonne le glas,les vertes collines d'afrique,mort dans l'après-midi,le soleil se lève aussi,en avoir ou pas,le vieil homme et la mer

Ernest Hemingway en 1950