Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/02/2016

"BACCHANALE A LA JOUEUSE DE GUITARE" DE N. POUSSIN

Nicolas Poussin, peintre du XVIIe siècle qui réalisa de nombreuses œuvres mythologiques, représenta dans cette toile une fête célébrant Bacchus, le dieu romain du vin, de la vigne et des délires mystiques.

 


Bacchus (le dieu grec Dionysos) est le fils de Jupiter et de la princesse de Thèbes, Sémélé. À la mort de Sémélé, foudroyée pour avoir voulu contempler son auguste amant dans toute sa splendeur, Jupiter cache le fœtus dans sa cuisse jusqu'à ce que l'enfant soit prêt à naître.

 


Bacchus, dieu des fleurs, du lierre, des arbres, devient tout naturellement le dieu des vignobles, de la sève végétale et de la fécondité virile. Les boucs et les Satyres, demi-dieux mi-hommes mi-boucs, sont les éléments mâles de son cortège, composé aussi de Ménades, les prêtresses divines, et de Bacchantes, les prêtresses humaines.

 


La "Bacchanale à la joueuse de guitare" réunit quelques femmes et hommes aux tuniques très colorées et des enfants prenant part, eux aussi, à cette fête de la Vigne tout en écoutant la joueuse de guitare, alors que des nuages sombres s'amoncellent au-dessus de cette scène encore bien innocente.

 

bacchanale à la joueuse de guitare,nicolas poussin,peintre,oeuvres mythologiques,bacchus,bacchantes,fête de la vigne


      "Bacchanale à la joueuse de guitare" (vers 1630) de Nicolas Poussin.

22/01/2016

"VENUS AU VOILE" DE CRANACH

Lucas Cranach l'Ancien (1472-1553), peintre et graveur allemand, réalise une œuvre abondante et parvient rapidement à la tête d'un important atelier. Devenu peintre de la cour de Saxe, à Wittenberg, il modifie son style de façon surprenante. Les tableaux de ses débuts, robustes, dépourvus de conventions, cèdent la place à une peinture plus gracieuse, plus séduisante. Il conçoit des tableaux religieux, des scènes bibliques, mythologiques, des portraits de princes et de grands bourgeois.

 


Frédéric le Sage emploie parfois son peintre officiel à des missions diplomatiques. En 1508, il envoie Cranach aux Pays-Bas. Ce voyage lui ouvre les yeux "sur la beauté du corps féminin, le nu devient un de ses sujets favoris. Il peint sa première Vénus dès 1509, et c'est la première que l'on rencontre dans l'art du nord de l'Europe. Il la voit encore sous les traits d'une femme pleinement épanouie, un peu lourde. Au cours des ans, les nus de Cranach se feront toujours plus graciles, plus juvéniles, les visages encadrés de boucles fines ou de résilles de perles - plus tard ils seront ombragés de grands chapeaux de chevaliers ou de lansquenets aux longues plumes flottantes. [...] Pour lui, Vénus n'est pas la sculpturale déesse de la beauté chère à la Renaissance italienne, c'est une femme de chair - attirante et lointaine, à la fois nue et voilée de secret - qui regarde le spectateur d'un œil séducteur."

 

(Bibliographie : Cranach de H. Kuenzel. Flammarion, 1967).


 

vénus au voile,lucas cranach l'ancien,peintre,graveur,vénus

                  

     Vénus au voile (1532) de Lucas Cranach l'Ancien (peint sur hêtre pourpre).

 

20/11/2015

"CERES ET LES QUATRE ELEMENTS" DE J. BRUEGEL

Cérès et les quatre Éléments de Bruegel de Velours

 


Ce délicat tableau aux riches couleurs représente les allégories des quatre éléments : l'Air, le Feu, la Terre et l'Eau. Des enfants et des putti (petits amours) ainsi que d'autres personnages apportent leurs dons à Cérès, la déesse romaine des Moissons, de la Terre, de l'Agriculture et de la Civilisation.

 


Une jeune femme tend à la déesse une corne d'abondance, attribut de Cérès et symbole de la Terre, de profusion et de prospérité.

 



Bruegel de Velours excellait à peindre cette belle divinité.

 

cérès et les quatre éléments,jan ier bruegel de velours,peinture,mythologie,allégories,cérès

 

 Cérès et les quatre Éléments (1604) de Jan Ier Bruegel de Velours.

30/10/2015

"PAYSAGE AVEC HERCULE" DE NICOLAS POUSSIN

Hercule, solidement campé sur une plate-forme rocheuse au sommet du mont Aventin, une des sept collines de Rome, vient de vaincre en combat singulier le géant Cacus qui s'écroule le long de la falaise.

 



Cacus, fils de Vulcain et divinité romaine primitive du feu, vivait dans une caverne de l'Aventin. La légende fit de Cacus un brigand. Il déroba à Hercule les bœufs de Géryon en les emmenant à reculons. Mais Hercule devina la ruse et le tua. Cette victoire d'Hercule symbolise la victoire du Bien sur le Mal.

 


Une atmosphère inquiétante s'étend sur le ciel déchiré de nuages qui le transpercent par fulgurances, sur les rocs et les arbres sombres, sur la barque qu'un homme debout fait avancer à grands efforts sur l'eau dont la couleur se fond dans le paysage. Seul, un groupe de quatre personnages, au premier plan, aux corps à peine vêtus, apporte un peu de lumière à cette toile que les historiens d'art considèrent comme un des sommets de l'œuvre de Nicolas Poussin.

 


Ce tableau est au Musée des Beaux-Arts Pouchkine à Moscou.

 

paysage avec hercule,nicolas poussin,mont aventin,géant cacus,boeufs de géryon,peinture

               

                     "Paysage avec Hercule" de Nicolas Poussin.

02/10/2015

"LA CHUTE DES GEANTS" DE JULES ROMAIN

Jules Romain (Giulio Romano), peintre et architecte italien, fut le décorateur du Palais du Te à Mantoue, en Italie, de 1525 à 1534, son œuvre majeure.

 



Élève et collaborateur de Raphaël à Rome, il sera ensuite influencé par Michel-Ange. Son style est une des faces du maniérisme.

 



La fresque "La Chute des Géants" représente les dieux de l'Olympe spectateurs de cette chute. Autour d'une coupole, dieux, géants et chevaux émergent de nuages compacts formant une sorte de deuxième coupole d'où les géants sont projetés dans le vide.

 



Les nuances pastel des corps et des chevaux, les couleurs vives des tuniques, et tout le petit monde turbulent des dieux et des géants se pressant les uns contre les autres attirent les regards dans tous les points de la fresque à donner le vertige.

 



Ouranos, le Ciel, ayant fertilisé Gaïa, la Terre, de son sang, des êtres fabuleux naquirent : les Géants. Ces ingrats tentèrent de prendre l'Olympe mais Zeus et Héraclès repoussèrent leur assaut par la foudre et les flèches.

 

la chute des géants,jules romain,fresque,palais du te,maniérisme,dieux de l'olympe,géants


 
                                  "La Chute des Géants" de Jules Romain. 


Perin del Vaga, un autre peintre italien, réalisa lui aussi une fresque maniériste sur ce même thème au palais Doria à Gênes, en Italie : "Jupiter foudroie les Géants" (vers 1530).