Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2014

"LE SCRIBE ACCROUPI"

Un scribe face à l'éternité, "le Scribe accroupi"

Un chef-d'œuvre de la statuaire égyptienne (Ve dynastie) : "le Scribe accroupi", se trouve parmi les collections du Louvre.

 


Cette sculpture, datant de vingt-cinq siècles avant J.-C., fut découverte, en 1850, dans la nécropole de Saqqarah par l'égyptologue français Auguste Mariette.

 


En calcaire peint, d'une hauteur de 53 cm, elle représente un homme assis en tailleur, vêtu d'un pagne, un rouleau de papyrus déployé sur ses genoux. Son visage est impressionnant de gravité et de majesté. Ses yeux immenses sont des incrustations de quartz blanc, d'ébène et de cristal de roche serties dans le cuivre.

 

le scribe accroupi,scribe,auguste mariette,statuaire égyptienne

             

                                    "Le Scribe accroupi".

27/09/2014

"ROLAND FURIEUX" DE DU SEIGNEUR

À vingt-trois ans, le sculpteur Jehan Du Seigneur concevait cette sculpture en bronze (1831), inspirée d'un chant de l'Arioste. Roland devait rester attaché jusqu'à ce qu'Astolphe, monté sur l'hippogriffe, animal fabuleux mi-cheval mi-griffon, lui rapportât la fiole contenant le remède destiné à le guérir de sa folie amoureuse.

Le héros a arraché tous ses vêtements. Ses compagnons ont dû lui attacher les poignets et les chevilles avec des liens épais. Son visage penché et son corps tout entier expriment la violence de ses efforts pour se libérer. Les muscles gonflés des membres maintenus par des cordes évoquent la révolte de Roland.

 


Grâce à cette sculpture, Jehan Du Seigneur fut accueilli comme le sculpteur romantique par excellence.

 

roland furieux,jean-bernard duseigneur,sculpture,arioste,hippogriffe,astolphe

 

               "Roland furieux" (1831) de Jehan Du Seigneur. 

 

08/03/2014

L'ALEIJADINHO, LE SCULPTEUR ESTROPIE

Antônio Francisco Lisboa, dit l'Aleijadinho, c'est-à-dire le petit estropié (1730 ou 1738-1814), né à Ouro Preto, au Brésil, fut architecte, sculpteur et décorateur.

 


Fils d'un charpentier portugais et d'une esclave africaine, ce génial mulâtre, atteint de lèpre très jeune et n'ayant plus de doigts, faisait fixer marteau et burins à ses moignons. Dépourvu également de pieds, il équipait ses genoux d'un appareillage destiné à lui permettre de sculpter en hauteur. Il travaillait surtout la nuit, désireux d'éviter à ses contemporains la vision de son corps rongé par la maladie.

 


Passionné, volontaire, il devint l'un des plus grands sculpteurs du Brésil. Sa ville natale, Ouro Preto, possède des églises du XVIIIe siècle, dont certaines sont ornées par l'Aleijadinho en un style baroque très expressif. Il travailla aussi à la voie sacrée, aux terrasses du Bom Jesus de Matosinhos à Congonhas et sculpta une impressionnante série de "Douze Prophètes" dans une roche grise, tendre, la stéatite, appelée "pierre à savon". 

  

l'aleijadinho,sculpteur estropié,antônio francisco lisboa,brésil,lèpre,baroque,douze prophètes

 
                                              "Ange", sculpture de l'Aleijadinho,

                                              Sanctuaire de Matosinhos ( Brésil).

19/01/2013

LES SCULPTURES RUPESTRES DE L'ART PALLAVA (INDE)

 

L'ART PALLAVA (VIIe - VIIIe siècle)

 

Avant de poursuivre notre série "la Peinture à travers les âges", arrêtons-nous un instant, si vous le voulez bien, pour contempler les colossales sculptures rupestres de Mahãbalipuram. 

 

Nous voici en Inde où se trouve le site archéologique de Mahãbalipuram, anciennement Seven Pagodas, dans l'État du Tamil Nadu, sur la côte de Coromandel, à environ cinquante kilomètres au sud de Madras.

 

Il s'agit d'un ensemble brahmanique d'art pallava. La dynastie Pallava (250-910) régnait, à son apogée, sur la moitié orientale du sud de la péninsule indienne, entre les rivières Krishnã au Nord, et Kãviri au Sud. Cette dynastie de l'Inde ancienne entretint, aux VIIIe et IXe siècles, des relations commerciales et culturelles avec l'Asie du Sud-Est et la Chine.

 

L'ensemble brahmanique de Mahãbalipuram comprend trois temples, des sanctuaires excavés et monolithiques ainsi que des sculptures rupestres dont la "Descente du Gange" ou "la Pénitence d'Arjuna". Au centre, une fissure, taillée dans le rocher, représente le cours du Gange où pullulent des créatures aquatiques.  Divinités et villageois prennent d'harmonieuses poses très étudiées. D'imposants éléphants semblent assurer, grâce à leur masse colossale, la protection de cet ouvrage de 27 mètres sur 9, tandis que de petits éléphants jouent entre leurs pattes.

 

(Écrit par Améthyste)

 

 

descente_gange_inde.jpg

             Sculpture rupestre : "Descente du Gange", Mahãbalipuram, Inde

                               (Auteur de la photographie : Bernard Gagnon.

    Date : 29 janvier 2006. Lieu de prise de vue : 12° 37' 4,0° N, 80° 11' 34, 0" E)

 

29/07/2012

"LE BAISER" DE RODIN

"Le Baiser" de Rodin, symbole de l'amour fatal.


 

Rodin s'inspira de "L'Enfer", chant V de "la Divine Comédie" de Dante, qui avait immortalisé Francesca da Rimini. Mariée à Giovanni Malatesta en 1275, elle fut poignardée avec Paolo Malatesta, son amant et beau-frère, par son époux.

 


Six siècles plus tard, Rodin modela en terre Francesca et Paolo dans une taille mi-nature. Il représenta les deux corps nus unis dans un baiser fatal qui les damnera pour l'éternité. De nombreuses reproductions en furent exécutées en divers matériaux et tailles. Le modèle des corps enlacés est magnifique et cette sculpture restera un des chefs-d'œuvre de Rodin.

 

le baiser de rodin,rodin,sculpteur,divine comédie,dante,francesca da rimini,paolo malatesta


                                      "Le Baiser" de Rodin.