Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/09/2014

LA LITTERATURE FANTASTIQUE

La littérature fantastique :



L'apparition de l'œuvre littéraire fantastique se produit à la fin du XVIIIe siècle avec deux ouvrages exemplaires : Vatheck (1782) de William Beckford, un écrivain britannique, et Le Diable amoureux (1772) de Jacques Cazotte, écrivain français.


La littérature fantastique s'épanouit avec le roman noir anglais, dont les œuvres d'Ann Radcliffe, femme de lettres britannique, de Charles Robert Maturin, écrivain irlandais, ainsi qu'avec le roman noir allemand et les contes d'Ernest Theodor Amadeus Hoffmann et les ouvrages d'Achim von Arnim.


Les romantiques vont rapidement s'éprendre du fantastique qui s'étend bientôt à toute la littérature occidentale.
En France, l'écrivain Jean Charles Emmanuel Nodier crée, en 1820, l'"école frénétique". Gérard de Nerval et Guy de Maupassant, sous la vogue de l'occultisme, plongent dans le mystère jusqu'à l'hallucination extrême.
Aux États-Unis s'épanouissent les œuvres d'Edgar Allan Poe, de Washington Irving et de Nathaniel Hawthorne. Mais, au XXe siècle, un seul volume des œuvres de Howard Phillips Lovecraft sera publié de son vivant.

L'écrivain français André Breton, avec le surréalisme qui abolit les frontières entre le rêve et l'action, veut faire du fantastique le climat naturel de l'art et de la vie.
Jorge Luis Borges, écrivain argentin, et son compatriote Julio Cortázar ajoutent au fantastique la notion du raffinement logique.

  

littérature,fantastique,roman noir

 

"Le Rêve" d'Odilon Redon.

26/07/2014

EDGAR ALLAN POE

Cet écrivain américain, né à Boston en 1809, connut une jeunesse instable. Enfant adopté, l'adolescent rêvait du jour où il partirait enfin pour New York, croyant qu'il y ferait fortune.



Il épousa, en 1836, sa jeune cousine, Virginia Clemm, qui mourut onze ans plus tard. Edgar Allan Poe se réfugia dans l'alcool tout en continuant à collaborer à des revues. 


Poète avec le Corbeau, il repoussa le romantisme dont il déplorait les effusions lyriques. Il conçut dans ses nouvelles un monde fantastique, morbide, et créa des constructions paralogiques, c'est-à-dire des raisonnements faux basés sur la bonne foi, qui influenceront grandement les auteurs de romans policiers.    


Quelques titres d'ouvrages de cet écrivain de littérature fantastique :
les Aventures d'Arthur Gordon Pym (1838); Histoires extraordinaires (1840) et Nouvelles Histoires extraordinaires (1845), récits fantastiques, terrifiants, parfois grotesques comme le Système du docteur Goudron et du professeur Plume.



Lorsque Edgar Allan Poe mourut, à quarante ans, son œuvre était méconnue par ses compatriotes. Elle sera révélée en Europe par les traductions de Baudelaire.



edgar_poe.jpg

Portrait d'Edgar Allan Poe

 

27/04/2013

"OANNES" D"ODILON REDON

Odilon Redon (1840-1916), peintre, dessinateur et graveur de l'étrange, du "fantastique", disait que ses dessins nous placent, "ainsi que la musique, dans le monde ambigu de l'indéterminé". Redon, avec ses deux mille œuvres, accomplit un itinéraire conduisant de l'Enfer au Ciel.


Monstre mythique, Oannès, moitié homme et moitié poisson, aurait civilisé la Chaldée. Certains l'identifient à plusieurs divinités de l'Asie.
Odilon Redon donne une forme serpentine à la partie poisson de la créature.

"Oannès, la Mort verte, l'Homme au serpent... autant de titres qui indiquent que ces œuvres appartiennent au cycle de la Nuit, aux songes anciens du mal et de la mort."

Mais, étrangement, cette toile revêt les couleurs de la vie grâce à des accords chromatiques aux irradiations d'aurore pour lesquels Redon abandonne les forces maléfiques et s'élance vers des visions paradisiaques.

 

(Bibliographie : Redon par Alec Wildenstein. Éditions de Vergeures, Paris, 1982).

 

(Écrit par Améthyste)


 

odilon redon,peintre,dessinateur,graveur,oannès,monstre mythique,fantastique

                                  

                                          "Oannès" (1905-1906) d'Odilon Redon
                                                        Gemeentemuseum, La Haye.

29/07/2012

L'ABIME ET LA PRESSE

"Christian Jougla conte un pays clermontais



Il y a quelques jours, la bibliothèque Max-Rouquette de Clermont-l'Hérault accueillait l'écrivain héraultais Christian Jougla [...]


Auteur, entre autres, de la pièce de théâtre "1907" jouée dans plusieurs communes du département et d'un premier roman Mandorgues (ainsi que de plusieurs nouvelles), il présentait son deuxième opus, au titre suggestif L'Abîme.



Défini comme un roman gothique, le livre s'inscrit dans la continuité de son prédécesseur. Empreint de fantastique noir, ancré dans le Clermontais aride et sauvage, l'ouvrage développe une intrigue qui emprunte à la mythologie. Paysages familiers ou légendes du terroir, les descriptions et les personnages trouveront une résonance très évocatrice pour tout lecteur natif du pays.


"L'abîme existe. Il était formé par les remous d'une cascade à la jonction de deux rivières. Ici, l'eau a toujours été entourée de mystère, objet de superstitions et de farces macabres. Cette fois, le contexte se situe dans une période presque contemporaine où le progrès révolutionne les traditions, où l'urbanisme gagne sur les vignes, où la modernité envahissante affronte le surnaturel", retraçait Christian Jougla.



Entretenant son imaginaire fertile par l'influence de sa prédilection pour les romans de Howard Phillips Lovecraft ou de Stanislas-André Steeman, Christian Jougla saisit la plume [...] il y a dix ans : "Je me suis décidé à adapter mes souvenirs en inspirations, à leur faire prendre une forme littéraire". Son deuxième roman tout juste publié depuis deux mois, il prépare déjà un recueil de nouvelles..." ("Midi Libre" du 13 février 2008).


 

 

 

UN ECRIVAIN ENTRE FANTASTIQUE ET RATIONNEL

Un extrait du "Midi Libre" lors d'une présentation de Mandorgues dans l'Hérault :



"Christian Jougla, un écrivain entre fantastique et rationnel


... L'histoire raconte la vie des habitants du village "qui existe et n'existe pas", situé dans l'arrière-pays héraultais, isolés du reste du monde par un environnement hostile, mais aussi, pour certains, par l'illettrisme et la misère. Ces habitants sont confrontés à des événements réveillant "les terreurs et superstitions des âges enfuis", dans un angoissant carrousel allant crescendo au fil des pages.


Ce hameau, "Mandorgues des brumes et des nuages", se révèle être un haut lieu de l'ésotérisme et le creuset d'effrois millénaires.


Au cours du débat amical suivant cette présentation fort agréable, auquel participaient entre autres plusieurs membres des cercles occitans [...] et du G.R.E.C. (Groupe de Recherches et d'Études du Clermontais), furent mises en valeur les qualités littéraires, poétiques de ce livre ainsi que l'analyse fouillée des caractères et comportements des personnages.


Lors de cette animation, Daniel Lafont, président de "Tega Los", fit l'éloge à la fois de ce roman en déclarant l'avoir lu d'un seul trait (364 pages !) et des Ateliers de la Licorne représentés par leur créatrice." ("Midi Libre" du 20 avril 2003).

 

Mandorgues, Christian Jougla

Illustration de Marianne Schumacher