Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2013

"CONSTRUCTION DU PONT DU DIABLE" DE K. BLECHEN

Karl Blechen (1798-1840), peintre allemand, fut pendant plusieurs années caissier dans une banque. Puis il décida de s'inscrire à l'Académie de Berlin. Deux peintres, Johann Christian Clausen Dahl et Caspar David Friedrich, l'aidèrent à se découvrir dans cette voie artistique dont il rêvait.


"Sans relâche, Blechen s'efforçait de pénétrer dans l'essence même de la nature. Le tragique de son existence de peintre fut bien cette recherche vers une profondeur toujours plus grande du sentiment, de l'émotion et de la simplicité de la nature, s'acharnant ainsi à peindre à contre-courant du goût de son époque."

 

 Le désintérêt du public pour ses toiles le plongea dans un grave état dépressif qui le conduisit à la folie. L'œuvre de ce maître du paysagisme dans le Romantisme allemand ne sera reconnue que par d'autres générations.

 

(Bibliographie : La Peinture Romantique par Horst Koch. Texte français de Pierre Crèvecœur. Berghaus Verlag, 1985).

 

(Écrit par Améthyste) 

 

karl blechen,construction du pont du diable,peintre,paysagisme,romantisme allemand

 

      "Construction du Pont du Diable" (vers 1830) de Karl Blechen.

"TEMPETE DE NEIGE SUR MER" DE TURNER

 

william turner,tempête de neige sur mer,peintre

 

                                    "Tempête de neige sur mer" de William Turner.

"Par son imprécision mouvante, l'image artistique est surtout poésie ; elle se fait alors le truchement des pulsions et des élans, des forces confuses et ardentes que le peintre sent vivre en lui !" (René Huyghe).

 

William Turner (1775-1851), peintre britannique, se dirige très tôt vers le paysage et l'aquarelle. Il réalise de nombreuses études de la campagne anglaise. Puis, il aborde l'huile, influencé par les paysagistes classiques et surtout par Claude Lorrain. Il recherche des effets de lumière de plus en plus audacieux tandis que ses sujets se dématérialisent jusqu'à l'abolition presque intégrale des formes.


(Bibliographie : L'Art et l'Âme de René Huyghe de l'Académie française (Flammarion, 1980).

 

(Écrit par Améthyste)

"LE BARDE" DE JOHN MARTIN

"Le Barde" (1817) de John Martin, peintre et graveur anglais, représente à mes yeux un univers de vertige.

 

Cette œuvre est inspirée d'une ode de Thomas Gray et emprunte son décor au romantisme gothique des écrivains : châteaux hantés, torrents furieux et sommets inaccessibles. L'ode de Gray célèbre les bardes du pays de Galles, qui furent tous exterminés, au XIIIe siècle, par Édouard Ier Plantagenêt.

 



Au premier plan de ce tableau, des chutes d'eau d'une merveilleuse transparence bleutée s'élancent vers le spectateur. À gauche, l'armée anglaise, à cheval, serpente tout au long d'un chemin taillé à flanc de montagne. À droite, debout sur l'un des rocs géants, un barde, le dernier gardien des traditions séculaires du pays de Galles, profère une malédiction, qui se réalisera avec la mort de Charlotte, princesse de Galles et fille unique de George IV. Au loin, des arbres, monstrueusement tordus, et un château cachent le bas du Snowdon, la montagne sacrée des Gallois. Des nuages translucides, teintés du gris des sommets rocheux, s'opposent à la limpidité des chutes d'eau.

 


Vertige face au défilé interminable de cette armée avançant inexorablement, vertige face au barde visionnaire, désormais solitaire, dont les uniques biens sont des poèmes et des chants, mais que la force de la malédiction rend invincible, vertige éprouvé devant ces torrents qui ont peut-être englouti des rivières de sang, vertige face à ce château hanté, à cette montagne au mystère écrasant.

 


"Le Barde", avec la majesté de son décor, participe à la souffrance de l'homme, seul survivant de sa "confrérie", hurlant son désespoir au travers de paroles prophétiques.

 


(Bibliographie : L'Aventure de l'Art au XIXe siècle sous la direction de Jean-Louis Ferrier avec la collaboration de Sophie Monneret, Éditions du Chêne, 1991).

 

(Écrit par Améthyste)


 

le barde,john martin,peintre,graveur,vertige,thomas gray,romantisme gothique,pays de galles,malédiction,snowdon,chutes d'eau

 

                              "Le Barde" (1817) de John Martin.
 

SOMMAIRE PEINTURE (A à F)

. ALTDORFER (Albrecht) : Peintre et graveur allemand (? 1480 - Ratisbonne 1538) : "La Bataille d'Alexandre".

. ASSELYN (Jan) : Peintre et dessinateur néerlandais (Dieppe, vers 1610 - Amsterdam 1652) : "Le Cygne menacé" ou "le Cygne en colère".

. BAZILLE (Frédéric) : Peintre français (Montpellier 1841 - Beaune-la-Rolande 1870) : "L'Atelier de la rue La Condamine".

. BLECHEN (Karl) : Peintre allemand (Cottbus 1798 - Berlin 1840) : "Construction du Pont du Diable".

. BOGAÏEVSKI (Constantin) : Peintre russe (1872 - 1943) : "Panneau pour l'hôtel particulier de N. P. Riabouchinski".

. BOSCH (Jérôme - Jheronimus VAN AKEN, dit Jérôme BOSCH) : Peintre brabançon (Bois-le-Duc, vers 1450 - idem 1516) : "Le Fou errant" ; "La Nef des fous" ; "Le Jardin des délices terrestres".

. BOTTICELLI (Sandro FILIPEPI, dit BOTTICELLI) : Peintre italien (Florence 1445 - idem 1510) : "L'Enfer, chant XVIII" ; "La Calomnie d'Apelle".

. BRAUNER (Victor) : Peintre roumain (Piatra Neamt 1903 - Paris 1966) : "La Pierre philosophale".

. BRUEGEL (Pieter, dit BRUEGEL l'Ancien) : Peintre flamand (Bruegel, vers 1525, 1530 - Bruxelles 1569) : "Paysage marin, tempête" ; "La Tour de Babel".

. BRUEGEL (Pieter II, dit BRUEGEL d'Enfer) : Peintre flamand (Bruxelles 1564 - Anvers 1638) : "L'Avocat de village".

. BRUEGEL (Jan Ier, dit  BRUEGEL de Velours) : Peintre flamand (Bruxelles 1568 - Anvers 1625) :  "Cérès et les quatre éléments" ; "Cérès".

. BRUEGEL (Jan II, dit  BRUEGEL le Jeune) : Peintre flamand (1601 - 1678) : "Le Paradis terrestre".

. BRUEGEL (Abraham) : Peintre flamand (Anvers 1631, Naples 1697) : "Bouquet de fleurs dans un vase en bronze".

. CANALETTO (Giovanni Antonio Canal, dit il Canaletto) : Peintre et graveur italien (Venise 1697 - id. 1768) : "Caprice" ; "Caprice romain".

. CARUS (Carl Gustav) : Médecin, philosophe et peintre allemand (Leipzig 1789 - Dresde 1869) : "Monument à la mémoire de Goethe". 

. CASSATT (Mary) : Peintre et graveur américain (Pittsburgh 1844 - Le Mesnil-Théribus, Oise, 1926) : "Jeune Femme lisant".

. CEZANNE (Paul) : Peintre français (Aix-en-Provence 1839 - id. 1906) : "Nature morte aux pommes et aux oranges" ; "Baigneuses" ; "Le Pont de Maincy" ; "Le Château noir" ; "Montagne Sainte-Victoire" ; "La Maison du pendu".

. CHASSERIAU (Théodore) : Peintre français (Santa Bárbara de Samaná, Haïti, 1819 - Paris 1856) : "Vénus Marine".

. CONSTABLE (John) : Peintre anglais (East Bergholt, Suffolk, 1776 - Londres 1837) : "La Cathédrale de Salisbury vue des prairies".

. COROT (Jean-Baptiste Camille) : Peintre français (Paris 1796 - id. 1875) : "Les Chevriers de Castel Gandolfo".

. CORREGE (Antonio Allegri, dit il Correggio) :  Peintre italien (Correggio, près de Parme, 1489 - id. 1534) : "Léda et le cygne".

. COURBET (Gustave) : Peintre français (Ornans 1819 - La Tour-de-Peilz, Suisse, 1877) : "Le Gour de Conche" ; "Paysage fantastique aux rochers anthropomorphes" ; "L'Atelier du peintre" ; "Le Pont".

. CRANACH (Lucas Cranach l'Ancien) : Peintre et graveur allemand (Kronach, Franconie, 1472 - Weimar 1553) : "Vénus au voile".

. CRANE (Walter) : Peintre, dessinateur et décorateur anglais (Liverpool 1845 - Horsham, Sussex, 1915) : "Les Chevaux de Neptune".

. CRAPELET (Louis Amable) : Peintre français (Auxerre 1822 - Marseille 1867) : "La Foire aux Santouns sur le cours Belzunce à Marseille, pendant les fêtes de Noël".

. DAVID (Louis) : Peintre français (Paris 1748 - Bruxelles 1825) : "Mars désarmé par Vénus et les Grâces".

. DELACROIX (Eugène) : Peintre français (Saint-Maurice, Val de Marne, 1798 - Paris 1863) : "Le Combat de Jacob avec l'Ange" ; "Dante et Virgile aux enfers" ou "la Barque de Dante" ; "Attila suivi des hordes barbares foule aux pieds l'Italie et les Arts" ; "La Grèce expirant sur les ruines de Missolonghi" ; "Autoportrait au gilet vert" ; "Apollon vainqueur du serpent Python".

. DILLIS (Johann Georg von Dillis) : Peintre allemand (Grüngiebing 1759 - Munich 1841) : "Le Théâtre grec à Taormina".

. ENSOR (James) : Peintre et graveur belge (Ostende 1860 - id. 1949) : "Autoportrait aux masques" ; "Ensor au chapeau fleuri" ; "Le Jardin d'amour".

. ERNST (Max) : Peintre allemand, naturalisé américain, puis français (Brühl 1891 - Paris 1976) :  "Au Rendez-vous des amis", "L'Œil du silence".

. FANTIN-LATOUR (Henri) : Peintre et lithographe français ( Grenoble 1836 - Buré, Orne, 1904) : "Un Coin de table" ; "La Liseuse".

. FRAGONARD (Jean Honoré) : Peintre et graveur français (Grasse 1732 - Paris 1806) : "L'Orage" ou "La Charrette embourbée" ; "Un Philosophe lisant" ; "La Liseuse" ; "La Poursuite" ; "L'Île d'amour" ou "La Fête à Rambouillet".

. FUSSLI (Johann Heinrich) : "Le Cauchemar".

SOMMAIRE PEINTURE (G à O)

. GAUGUIN (Paul) : Peintre français (Paris 1848 - Atuona, îles Marquises, 1903) : "Madame la Mort" ; "Le Cheval blanc" ; "Les Alyscamps" ; "La Barrière" ; "Végétation tropicale".

. GIORGIONE (Giorgio da Castelfranco, dit Giorgione) : Peintre vénitien (Castelfranco Veneto, vers 1477 - Venise 1510) : "L'Orage" ou "La Tempête".

. GREUZE (Jean-Baptiste) : Peintre français (Tournus 1725 - Paris 1805) : "Le Jeune Berger".

. GUILLAUMIN (Jean-Baptiste Armand) : Peintre et lithographe français (Paris 1841 - id. 1927) :  "Soleil couchant à Ivry".

. HICKS (Edward) : Peintre américain (1780 - 1849) : "Le Royaume pacifique".

. INGRES (Jean Auguste Dominique) : Peintre français (Montauban 1780 - Paris 1867) : "Roger et Angélique" ; "L'Apothéose d'Homère".

 . JORDAENS (Jacob) : Peintre flamand (Anvers 1593 - id. 1678) : "Le Châtiment de Prométhée".

. KOCH (Joseph Anton) : Peintre autrichien (Obergiblen, Tyrol, 1768 - Rome 1839) : "La Chute d'eau du Schmadribach".

. KOKOSCHKA (Oskar) : Peintre et écrivain autrichien, naturalisé anglais (Pöchlarn 1886 - Montreux 1980) : "La Fiancée du vent".

. KRYMOV (Nikolaï Pétrovitch) : Peintre russe (Moscou 1884 - id. 1958) : "Journée venteuse. Le Taureau".

. LIMBOURG (les frères de) (Pol, Herman et Jean) : Peintres néerlandais (originaires de la Gueldre, début du XVe siècle - 1416) : "Diables et damnés en enfer" ; "Septembre ; "Février" (Miniatures des Très Riches Heures du duc de Berry).

. LORRAIN (Claude Gellée, dit Claude Lorrain) : Peintre français (Chamagne, diocèse de Toul, 1600 - Rome 1682) : "Paysage avec le berger de chèvres".

. MAGRITTE (René) : Peintre belge (Lessines 1898 - Bruxelles 1967) : "L'Assassin menacé" ; "Le Château des Pyrénées" ; "Le Domaine d'Arnheim".

. MARTIN (John) : Peintre et graveur anglais (Haydon Bridge, Northumberland, 1789 - Londres 1854) : "Le Barde".

. MATISSE (Henri) : "L'Heure de peinture".

. MERELLO (Rubaldo) : Peintre italien (1872 - 1922) : "Rochers".

. MICHEL-ANGE (Michelangelo Buonarroti, dit Michel-Ange) : Sculpteur, peintre, architecte et poète italien (Caprese, près d'Arezzo, 1475 - Rome 1564) : "La Sibylle libyenne" ; "La Création d'Adam" ; "Le Déluge".

. MODIGLIANI (Amedeo) : Peintre et sculpteur italien (Livourne 1884 - Paris 1920) : "Autoportrait".

. MONET (Claude) : Peintre français (Paris 1840 - Giverny, Eure 1926) : "La Liseuse" ; "La Falaise à Dieppe" ; "Tempête, côte de Belle-Île" ; "Le Pont sur le Bassin aux Nymphéas, Giverny" ; "Impression, soleil levant" ; "La Pie".

. MONSU DESIDERIO (François de Nomé, dit Monsu Desiderio) : "La Chute de l'Atlantide".

. MOREAU (Gustave) : Peintre français (Paris 1826 - id. 1898) : "Œdipe et le sphinx" ; "La Vie de l'humanité".

. MORGENSTERN (Christian Ernst) : Peintre allemand (Hamburg 1805 - Munich 1867) : "Pêcheur dans une grotte, Helgoland".

. NESTÉROV (Mikhaïl) : Peintre russe (Oufa 1862 - Moscou 1942) : "L'Ermite".