Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2017

"AU RENDEZ-VOUS DES AMIS" PAR MAX ERNST

Max Ernst (1891-1976), peintre et sculpteur allemand, naturalisé américain, puis français, fut l'un des premiers peintres surréalistes. Il se livra aussi à des collages et des assemblages, utilisant des matériaux parfois étrangers à l'art. Les "constructions plastiques" de Max Ernst furent presque toutes détruites.

 


Après des difficultés personnelles rencontrées à Cologne et une exposition fermée pour cause d'obscénité, le peintre trublion part définitivement pour Paris en 1922. Cette année-là il réalise un portrait de groupe où il mêle à ses amis vivants des écrivains et artistes d'autres temps. Il dote les personnages de gestes de sourds-muets, ce qui en dit long sur ses précédentes ruptures, tout d'abord avec l'Histoire de l'Art et ses canons en vigueur, ensuite avec le dadaïsme.

 



La toile "Au Rendez-vous des amis" réunit de nombreuses personnes :

 


De gauche à droite, au premier rang : l'écrivain français René Crevel, surréaliste désespéré et révolté qui se suicida en 1935 ; Max Ernst sur les genoux du romancier russe Dostoïevski, qui mourut dix ans avant la venue au monde de Max Ernst ; l'écrivain et médecin français Théodore Fraenkel ; l'écrivain Jean Paulhan, qui deviendra le directeur de la Nouvelle Revue française, le poète Benjamin Péret, un des plus ardents surréalistes ; l'écrivain et plasticien allemand Johannes Theodor Baargeld, qui fit la joie des dadaïstes avec ses collages ; le poète Robert Desnos qui abandonnera le mouvement surréaliste en 1930.

 


Au deuxième rang : le poète Philippe Soupault qui participa au mouvement dada, puis fonda avec Breton et Aragon, en 1919, la revue Littérature ; le peintre, sculpteur et poète français Hans Arp, qui associera surréalisme et abstraction ; l'artiste surréaliste français Max Morise, qui tint de tout petits rôles au cinéma ; le peintre et architecte italien Raphaël (1483-1520) ; le poète Paul Éluard, lié au dadaïsme puis au surréalisme ; l'écrivain Louis Aragon, l'un des fondateurs du surréalisme, dont le peintre ceint les hanches d'une couronne de laurier ; l'écrivain André Breton, centre dynamique du surréalisme ; le peintre italien Giorgio De Chirico dont la "peinture métaphysique" fut appréciée par les surréalistes ; enfin, Gala Éluard, une institutrice russe, épouse de Paul Éluard et maîtresse de Max Ernst. Elle deviendra l'épouse de Salvador Dali.

 


(Bibliographie : Max Ernst, 1891-1976, Au-delà de la peinture par Ulrich Bischoff. Benedikt Taschen Verlag GmbH, 1991).

   

max ernst,au rendez-vous des amis,peintre,sculpteur,surréalisme

  

                                 "Au Rendez-vous des amis" par Max Ernst (1922). 

19/10/2017

"ALLEGORIE DE LA FORTUNE AILEE" PAR A. PREVITALI

Les créatures fantastiques ont souvent inspiré les peintres. Parmi elles, les Harpies, monstres mythiques à tête de femme et corps d'oiseau rapace, sont la figure allégorique de l'Avarice. Divinités grecques, filles de Thaumas et d'Électre, les Harpies étaient trois sœurs représentées comme des femmes ailées, méchantes, pourvues de serres.


Dans ce tableau d'Andrea Previtali, la Harpie a les yeux couverts d'un bandeau et tient un pichet dans chacune de ses mains, allégorie de la Fortune changeante.

(Bibliographie : La Nature et ses symboles par Lucia Impelluso. Mondadori Electa, Milan, 2003).

 

previtali,allégorie de la fortune ailée,harpie,avarice

   

                 "Allégorie de la Fortune ailée" (vers 1490) par Andrea Previtali.

                                                                           

11/10/2017

LES FRERES LIMBOURG, PEINTRES ET MINIATURISTES

Pol, Herman et Jean de Limbourg, trois frères peintres néerlandais du début du XVe siècle, travaillèrent, en 1402, pour Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne.


Ils entrèrent peu après dans la maison de Jean de Berry comme miniaturistes pour les Belles Heures du duc. De 1413 à 1416, soit jusqu'à l'année où tous les trois moururent, ils conçurent la plus grande partie des Très Riches Heures du duc de Berry.



Cette œuvre unique en son temps demandait une grande connaissance de la peinture italienne et une observation très précise du réel se transformant en un éblouissant style gothique international.

 

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes

  

                                             
                  Miniature des Très Riches Heures du duc de Berry (1413-1416)

                                  "Janvier" par les frères Limbourg.

 



Voici d'autres miniatures des frères Limbourg :

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes


                                                                

                               "Février" par les frères Limbourg. 

 

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes


 

          "Les Très Riches Heures du duc de Berry. Août" par les frères Limbourg.

 

28/09/2017

OEDIPE ET LE SPHINX PAR GUSTAVE MOREAU

Le Sphinx est souvent représenté par un lion, parfois ailé, avec une tête et un buste de femme. Il fut envoyé au peuple de Thèbes par la déesse Héra pour punir les Thébains d'un amour coupable de leur roi, Laïos. Le monstre, perché sur un rocher aux portes de la ville, posait des énigmes aux voyageurs qui, incapables de lui répondre, étaient dévorés sur-le-champ.


Œdipe, fils de Laïos et de Jocaste, pour que soit démentie la prédiction d'un oracle révélant qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, quitta un temps sa patrie mais il ne pourra échapper à son destin.


Revenu à Thèbes, il dut répondre à cette question du Sphinx : "Quel est l'animal qui a quatre pattes le matin, deux à midi et trois le soir ?" Œdipe dit qu'il s'agissait de l'homme, de sa naissance à sa vieillesse. Le Sphinx se tua.


 

Œdipe inspira Sophocle, Aristote, Sénèque, Dryden, Corneille, Voltaire, Gide, Cocteau et Robbe-Grillet. La scène mythologique du Shinx questionnant Œdipe fut représentée par Gustave Moreau ("Œdipe et le Sphinx", 1864 ; "Œdipe voyageur", 1888...).

 

oedipe,sphinx,gustave moreau,peintre,thèbes,héra

                                                  

                     "Œdipe et le Sphinx" (1864) par Gustave Moreau. 

20/07/2017

AMEDEO MODIGLIANI

Amedeo Modigliani (1884-1920)



Ce peintre et sculpteur italien étudie à Florence et à Venise. À vingt-deux ans, il vient à Paris où il découvre Cézanne, la sculpture nègre et le cubisme naissant. Modigliani s'installe à Montmartre et trois ans plus tard à Montparnasse. C'est là que commence le destin tumultueux de ce grand peintre attiré par le nu féminin et par le portrait, artiste génial et "maudit".


"Il passera ainsi d'hôtels minables aux terrasses de cafés où il essaie de vendre ses dessins [...], de colères en dépressions, de folies en abattements. [...]

Modigliani s'invente des formes à son usage aussi sérieusement, mais aussi simplement qu'il se compose une palette, sachant pertinemment deux choses essentielles [...] que l'harmonie a ses lois, strictement composées et qui permettent d'infinies variations, que ce que l'on nomme le don, l'inspiration, tout ce qui constitue le lyrisme au fond de quoi réside le goût, n'intervenant jamais comme une vertu supplémentaire et de contrôle, fait le reste. [...]

Artiste d'une personnalité farouche, Modigliani s'est cependant toujours intéressé au travail d'autrui, passionnément. C'était par un très aigu besoin de connaissance. Pour savoir [...] toutes les façons les plus contradictoires de peindre pour parvenir à ne peindre comme personne." (André Salmon).


Miné par la misère, la tuberculose, la drogue et l'alcool, il meurt à trente-six ans.

(Bibliographie : La Vie passionnée de Modigliani par André Salmon. Éditions Gérard & C°, Verviers, et l'Intercontinentale du Livre, Paris, 1957).

 

(Présenté par Améthyste)

 

modigliani,peintre,autoportrait,sculpteur,cubisme

 

                                   "Autoportrait" d'Amedeo Modigliani.