Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2019

"LE CODZ-POOP", MONUMENT MAYA

Nous voici au Mexique, au nord du Yucatán, pas loin d'Uxmal, une ville construite vers 600-950 qui reste un bel exemple de l'architecture maya de style Puuc, un style caractérisé par des édifices souvent surmontés d'une frise comportant de nombreux ornements, par des sculptures abondantes et des mosaïques géométriques en pierre.

 


Approchons de Kabáh ("la main qui cisèle") afin de découvrir un monument fascinant : le Codz-poop ("la natte enroulée"), dédié à Chac, le dieu de la Pluie, car dans le patrimoine culturel maya la pluie, le Soleil, la Lune, Vénus, le ciel et les enfers, les jours, le jaguar, les papillons sont des objets de culte liés à une divinité.

 

"Mais la vénération dont faisaient l'objet les astres ou la succession des jours n'excluait pas une analyse scientifique de la révolution des planètes, du rythme du temps, du cycle solaire, du calcul des éclipses ou de l'année vénusienne, des solstices et des équinoxes."

 

 

Le Codz-poop
"se dresse, avec d'autres constructions, sur une grande plate-forme artificielle, et son faîte est orné de grecques. La façade, scandée par cinq ouvertures pratiquées à intervalles réguliers, est décorée de masques à trompe de Chac sculptés en fort relief et disposés en longues files horizontales et verticales. Aucun autre centre du Puuc, excepté Chichén Itzá, avec la maison des Moines, ne possède une décoration aussi dense et aussi répétitive."

 

 
(Bibliographie : Yucatán, terre maya (Les Passeports de l'Art. Texte : M. Sartor. Traduction et adaptation : Ph. Parroy. Éditions Atlas, Paris, 1987).  


 

codz-poop,monument maya,mexique,chac,dieu de la pluie,masques à trompe


    "Codz-poop" ("la natte enroulée"), Kabáh, Yucatán, Mexique.
             http://www.bluffton.edu/~sullivanm/mexico/kabah/kabah.html           

10/01/2019

HECTOR GUIMARD ET L'ART NOUVEAU

Hector Germain Guimard (1867-1942), architecte et décorateur français,  disciple d'Eugène Viollet-le-Duc, architecte et théoricien, fut un admirateur du baron Victor Horta, architecte belge pionnier de l'Art nouveau. Hector Guimard créa les fameuses entrées de métro de Paris aux ornementations en fonte sur une armature de fer s'inspirant d'arabesques végétales.

 



Ce génie inventif à l'esprit libre conçut la maison Coilliot à Lille (1898-1900) dont la façade étroite est remarquable par son asymétrie et l'utilisation de matériaux diversifiés. 

 hector guimard,art nouveau,maison coilliot à lille,architecte,décorateur


      La maison Coilliot à Lille (1898-1900) conçue par Hector Guimard.
 

04/01/2019

"LE PONT DE MAINCY" PAR CEZANNE

Paul Cézanne vient de voir, une fois encore, ses toiles refusées au Salon. Il quitte Paris pour s'installer quelque temps à Melun. Dans un bois tout proche où il éprouve une impression d'intemporalité rassurante, il aime s'arrêter près d'un pont sous lequel dort une eau paisible entre des rives bordées d'arbres qui lui paraissent immuables.

 


Ce paysage tranquille convient au tempérament de Cézanne qui va peindre un tableau d'une rare fraîcheur : le Pont de Maincy (1879). L'équilibre de l'espace et des formes est saisissant. La facture directe, composée de hachures en biais, semble inspirée des dessins de Pissarro. Reproduire la réalité ne suffit pas à Cézanne, il la recrée. "Dans la peinture, il y a deux choses : l'œil et le cerveau", dit-il, "tous deux doivent s'entraider."

 

le pont de maincy,paul cézanne,peinture

 

Le Pont de Maincy par Paul Cézanne.

  

27/12/2018

JOUR DE L'AN AU TIBET

Le Nouvel An tibétain ou Losar (lo : année et gsar : nouveau) est l'une des fêtes bouddhistes les plus importantes au Tibet.

 

Le Losar est célébré du premier au troisième jour de la nouvelle année lunaire. En 2015, il débutera le 18 ou 19 février si aucun appel au renoncement des célébrations, en souvenir des Tibétains morts durant les troubles au Tibet en 2008, n'a lieu. (Source : Wikipédia).

 

Nous voici au Nord de l'Himalaya, au Tibet, en chinois : Xizang ou Si-tsang, cette région située dans la partie ouest de la Chine et qui défend ardemment son statut de région autonome.

 

Le Losar est-il fêté au Tibet dans les zones où l'altitude atteint plus de 3 500 m, où le regard se pose sur de hautes chaînes à l'infini : l'Himalaya, large de 300 km en moyenne entre le Tibet et la plaine indo-gangétique ; le Transhimalaya qui borde les plateaux du Tibet ; les Kunlun entre le Tibet et le Qinghai ; les Alpes du Sichuan ; le Pamir qui se partage entre la Chine et le Tadjikistan ; le Karokorum et ses immenses glaciers qui dominent la Chine, l'Inde et le Pakistan ?

 

Quittons les plateaux désertiques pour les hautes vallées orientales, comme celles du Salouen, du Mékong et du Yangzi Jiang, fleuves qui naissent au Tibet, puis dirigeons-nous vers le Sud, dans la haute vallée du Brahmapoutre, un autre fleuve qui voit le jour au Tibet. Nous voici arrivés dans les vallée

s où la population se concentre. Peut-être, pendant quelques jours, partagerons-nous alors les danses des lamas tibétains...

 

nouvel_an_tibet.jpg

Fête bouddhiste du Losar

 

BONNE ET HEUREUSE NOUVELLE ANNÉE À TOUS !

23/12/2018

"LA SIBYLLE LIBYENNE" PAR MICHEL-ANGE

JOYEUSES FÊTES DE NOËL !

 

Les fresques somptueuses peintes sur la voûte de la Chapelle Sixtine, dans la Cité du Vatican, par Michel-Ange ne peuvent que confirmer, s'il en était besoin, son exigence de la perfection, la multiplicité de ses dons artistiques et le travail acharné qui firent de ce peintre, sculpteur, architecte et poète, la personnification du génie.

 


"La Sibylle libyenne" (XVIe siècle) est la dernière des douze "voyants" peints par Michel-Ange dans la Chapelle Sixtine. La Sibylle, surprise reposant son énorme livre sur une étagère placée derrière elle et délimitée par des pilastres décorés selon le goût antique, laisse admirer la musculature, parfaitement étudiée par Michel-Ange, de son dos et de ses bras nus. Elle semble être en position instable, s'appuyant sur la pointe des pieds pour maintenir son équilibre, et l'on aperçoit, sous les voiles de ses tuniques, le galbe de ses jambes.

 


Michel-Ange prouve encore, avec ce chef-d'œuvre, qu'il possède la maîtrise des connaissances anatomiques à leur plus haut degré.

 

sibylle libyenne,michel-ange,fresque,chapelle sixtine

 

                           La Sibylle libyenne par Michel-Ange.