Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2017

OSCAR WILDE, ECRIVAIN ESTHETE

Oscar Wilde - de son véritable nom Oscar Fingal O'Flahertie Wills - naît à Dublin, en Irlande, en 1854. Il voyage aux États-Unis, en France, en Angleterre. Sa ferveur de "l'art pour l'art" le hisse très vite à la tête des esthètes.


À dix-huit ans, il fait jouer à New York sa première pièce : Vera ou les Nihilistes. À Paris, il s'éprend de Verlaine et du symbolisme. Héritier du poète anglais John Keats, de l'esthète britannique Walter Horatio Pater, auteur d'un ouvrage sur la Renaissance, il s'inspire de Joris-Karl Huysmans, écrivain français.


En Angleterre, Oscar Wilde écrit des contes : le Prince heureux et d'autres contes ; le Crime de lord Arthur Saville et d'autres contes... ainsi que des essais, puis un roman : le Portrait de Dorian Gray où un jeune homme d'une grande beauté voit son portrait vieillir tandis que lui-même reste éternellement jeune, rappel de la théorie des masques qui, seuls, savent la vérité, la nature imitant l'art. Dorian Gray lacère le tableau, geste qui entraîne sa mort.

Avec ses pièces, Oscar Wilde est reconnu comme l'un des grands auteurs dramatiques du XIXe siècle. Salomé, pièce écrite en français, est jouée à Paris par Sarah Bernhardt. Lord Alfred Douglas, ami d'Oscar Wilde, traduit la pièce qui est aussitôt interdite en Angleterre. Le père de Lord Douglas, furieux de l'amitié de sa progéniture pour Oscar Wilde, attaque violemment l'écrivain. Ce dernier lui intente un procès en diffamation qu'il perd.

Après plusieurs procès, Oscar Wilde est condamné à deux ans de travaux forcés. Il écrit en prison un long poème, Ballade de la geôle de Reading, dont voici un extrait :

"... Tant de regret jamais ne vis
Dans les yeux d'un homme, levés
Vers la petite tente bleue
Qu'est le ciel pour les prisonniers,
Vers chaque nuage qui passe
Toutes voiles d'argent gonflées..."

(Traduction de Jean Guiloineau)
http://www.larevuedesressources.org/article.php3?id_article=422


 

Oscar Wilde meurt en France, âgé de quarante-six ans.

 

(Écrit par Améthyste)



  

oscar wilde,écrivain,esthète,dorian gray,salomé

 

Oscar Wilde à New York (1882) par Napoleon Sarony.

20/07/2017

AMEDEO MODIGLIANI

Amedeo Modigliani (1884-1920)



Ce peintre et sculpteur italien étudie à Florence et à Venise. À vingt-deux ans, il vient à Paris où il découvre Cézanne, la sculpture nègre et le cubisme naissant. Modigliani s'installe à Montmartre et trois ans plus tard à Montparnasse. C'est là que commence le destin tumultueux de ce grand peintre attiré par le nu féminin et par le portrait, artiste génial et "maudit".


"Il passera ainsi d'hôtels minables aux terrasses de cafés où il essaie de vendre ses dessins [...], de colères en dépressions, de folies en abattements. [...]

Modigliani s'invente des formes à son usage aussi sérieusement, mais aussi simplement qu'il se compose une palette, sachant pertinemment deux choses essentielles [...] que l'harmonie a ses lois, strictement composées et qui permettent d'infinies variations, que ce que l'on nomme le don, l'inspiration, tout ce qui constitue le lyrisme au fond de quoi réside le goût, n'intervenant jamais comme une vertu supplémentaire et de contrôle, fait le reste. [...]

Artiste d'une personnalité farouche, Modigliani s'est cependant toujours intéressé au travail d'autrui, passionnément. C'était par un très aigu besoin de connaissance. Pour savoir [...] toutes les façons les plus contradictoires de peindre pour parvenir à ne peindre comme personne." (André Salmon).


Miné par la misère, la tuberculose, la drogue et l'alcool, il meurt à trente-six ans.

(Bibliographie : La Vie passionnée de Modigliani par André Salmon. Éditions Gérard & C°, Verviers, et l'Intercontinentale du Livre, Paris, 1957).

 

(Présenté par Améthyste)

 

modigliani,peintre,autoportrait,sculpteur,cubisme

 

                                   "Autoportrait" d'Amedeo Modigliani.

12/07/2017

"PAYSAGE" PAR BAUDELAIRE


                        "Paysage



Je veux, pour composer chastement mes églogues,
Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent.
Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai l'atelier qui chante et qui bavarde ;
Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,
Et les grands ciels qui font rêver d'éternité.

Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L'étoile dans l'azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la lune verser son pâle enchantement.
Je verrai les printemps, les étés, les automnes ;
Et quand viendra l'hiver aux neiges monotones,
Je fermerai partout portières et volets
Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.
Alors je rêverai des horizons bleuâtres,
Des jardins, des jets d'eau pleurant dans les albâtres,
Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin,
Et tout ce que l'Idylle a de plus enfantin.
L'Émeute, tempêtant vainement à ma vitre,
Ne fera pas lever mon front de mon pupitre ;
Car je serai plongé dans cette volupté
D'évoquer le Printemps avec ma volonté,
De tirer un soleil de mon cœur, et de faire
De mes pensers brûlants une tiède atmosphère."



(Charles Baudelaire : extrait des Fleurs du mal).  


(Présenté par Améthyste)

 

waterhouse_ondine.jpg



Ondine (1872) par John William Waterhouse.

06/07/2017

SORTILEGE PAR CHRISTIAN JOUGLA. NOUVELLES CRITIQUES

Nous remercions vivement Madame M.T. qui nous a fait parvenir son avis sur le roman Sortilège par Christian Jougla :

 

 

"Avec son écriture fluide, un vocabulaire riche et de solides connaissances sur le monde des légendes obscures, Christian Jougla nous amène à la découverte d'un plateau du Larzac bien moins bucolique que celui que nous connaissons.

 

 

Ce roman plutôt noir et à suspense prend tout son sens quand nous apprenons que l'auteur y fait revivre ses impressions d'enfant. En effet, comme beaucoup d'Héraultais pendant la guerre de 1939-1945, sa famille prenait la route du haut pays pour s'approvisionner. Sa perception des mois d'hiver, de l'ambiance de guerre dans une campagne froide et qui lui semblait austère, donne la tonalité générale du récit.

 

Surprenant pour l'Aveyronnaise que je suis.

 

M.T." 

ligne_separation_2.gif

 

 

Avec l'aimable accord de Monsieur Gui, Christian Jougla nous transmet le message de ce lecteur et sa critique de Sortilège, dont nous le remercions infiniment :

 

 

"Christian,

 

 

Je viens de terminer la lecture de ton livre et je me suis régalé. Je ne sais où tu vas chercher tout cela. Ton imagination et ta plume débordent de lyrisme. Vraiment je suis scotché par la richesse de ton vocabulaire, tes métaphores et la véracité de tes descriptions, de tes personnages tous plus vrais que nature.

 

 

Beaucoup de générosité littéraire et de culture. Dans tes récits, il y a à la fois du Giono, du Pagnol, du Carrière, du Signol et bien sûr du Jougla.

 

 

Pour tout cela je tenais à te féliciter et à te dire le plaisir que j'ai éprouvé en lisant ton livre. Bravo Christian, tu restes un auteur atypique et inclassable.

 

 

Amistats : GUI"

 

 

sortilège par christian jougla,critiques

 

Sortilège par Christian JOUGLA

Préface de Jonas LENN

Éditions La Clef d'Argent - Collection FiKnThOn

Photographie couverture : Le Causse Méjean sous la pluie en été

(394 pages - ISBN : 979-10-90662-34-6 - ISSN : 2100-4161)

 

 

(Présenté par Améthyste.)

26/06/2017

CHRISTIAN JOUGLA à NEFFIES (Hérault) le 30 juin 2017

Le vendredi 30 juin 2017

à la Salle des Fêtes de NEFFIES (Hérault)

à partir de 17 h 30

 

aura lieu une "Soirée Occitane", "Benvenida a Neffies", organisée par la Commission Culture et Patrimoine de Neffies, associée aux Cercles Occitans de Gabian et Cabrières et les Amis de Caux.

 

Christian JOUGLA participera à cet évènement et dédicacera son nouveau roman, Sortilège (Éditions La Clef d'Argent). 

  

 

Nous espérons que vous viendrez nombreux.

 

Site : http://www.tourisme-centre-herault.fr/index.php/agenda/11...

 

 

rencontres autour de l'écriture,dédicaces,livres,littérature fantastique,littérature gothique,sortilège par christian jougla,benvenida a neffies,soirée occitane,30 juin 2017 à neffies

Sortilège par Christian JOUGLA

Préface de Jonas LENN

Éditions La Clef d'Argent - Collection FiKnThOn

Photographie couverture : Le Causse Méjean sous la pluie en été

(394 pages - ISBN : 979-10-90662-34-6 - ISSN : 2100-4161)