Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2017

LES FRERES LIMBOURG, PEINTRES ET MINIATURISTES

Pol, Herman et Jean de Limbourg, trois frères peintres néerlandais du début du XVe siècle, travaillèrent, en 1402, pour Philippe II le Hardi, duc de Bourgogne.


Ils entrèrent peu après dans la maison de Jean de Berry comme miniaturistes pour les Belles Heures du duc. De 1413 à 1416, soit jusqu'à l'année où tous les trois moururent, ils conçurent la plus grande partie des Très Riches Heures du duc de Berry.



Cette œuvre unique en son temps demandait une grande connaissance de la peinture italienne et une observation très précise du réel se transformant en un éblouissant style gothique international.

 

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes

  

                                             
                  Miniature des Très Riches Heures du duc de Berry (1413-1416)

                                  "Janvier" par les frères Limbourg.

 



Voici d'autres miniatures des frères Limbourg :

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes


                                                                

                               "Février" par les frères Limbourg. 

 

 

frères limbourg,très riches heures du duc de berry,peintres,miniaturistes


 

          "Les Très Riches Heures du duc de Berry. Août" par les frères Limbourg.

 

05/10/2017

LE DIEU PAN VU PAR JOSEPH SATTLER

En 1895, Josef Sattler conçoit une illustration surprenante pour le journal satirique "Pan", dont les éditeurs étaient Schuster et Löffler, à Berlin.

 


Le dieu grec de la Nature, des bois et des troupeaux, qui aimait s'ébattre avec les nymphes, semble avoir perdu de sa brutalité et arbore un sourire qui en dit long sur ses goûts terrestres ! Au sol, des grimoires stylisés figurent une fleur dont le pistil dessine le titre du journal tandis que ses filets et anthères tracent la date : 1895-6, en rouge, au cœur des grimoires.

 

joseph sattler,illustration,art nouveau,le dieu pan


  
             Page de garde pour le journal "Pan" par Josef Sattler (Art nouveau).

28/09/2017

OEDIPE ET LE SPHINX PAR GUSTAVE MOREAU

Le Sphinx est souvent représenté par un lion, parfois ailé, avec une tête et un buste de femme. Il fut envoyé au peuple de Thèbes par la déesse Héra pour punir les Thébains d'un amour coupable de leur roi, Laïos. Le monstre, perché sur un rocher aux portes de la ville, posait des énigmes aux voyageurs qui, incapables de lui répondre, étaient dévorés sur-le-champ.


Œdipe, fils de Laïos et de Jocaste, pour que soit démentie la prédiction d'un oracle révélant qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, quitta un temps sa patrie mais il ne pourra échapper à son destin.


Revenu à Thèbes, il dut répondre à cette question du Sphinx : "Quel est l'animal qui a quatre pattes le matin, deux à midi et trois le soir ?" Œdipe dit qu'il s'agissait de l'homme, de sa naissance à sa vieillesse. Le Sphinx se tua.


 

Œdipe inspira Sophocle, Aristote, Sénèque, Dryden, Corneille, Voltaire, Gide, Cocteau et Robbe-Grillet. La scène mythologique du Shinx questionnant Œdipe fut représentée par Gustave Moreau ("Œdipe et le Sphinx", 1864 ; "Œdipe voyageur", 1888...).

 

oedipe,sphinx,gustave moreau,peintre,thèbes,héra

                                                  

                     "Œdipe et le Sphinx" (1864) par Gustave Moreau. 

21/09/2017

NICOLAS GILBERT, POETE MAUDIT ET ANTI-PHILOSOPHIE

Nicolas Gilbert (1750-1780), poète français, connut une jeunesse misérable. Il participa à la lutte contre les philosophes : le Carnaval des auteurs qu'il écrivit à vingt-trois ans, et Mon Apologie, cinq ans plus tard, en 1778.



 

Sur le point d'accéder à l'aisance et à la notoriété avec son Ode imitée de plusieurs psaumes qui lui valut des pensions de la Cour et de l'Église, il fit une chute de cheval mortelle à l'âge de trente ans.

 


Alfred de Vigny célébra sa légende de poète maudit dans Stello ou les Consultations du docteur Noir (1832). Ce roman est un entretien se déroulant entre le poète Stello et le docteur Noir. Ce dernier lui enseigne que le poète est condamné d'avance par la société.

 

nicolas gilbert,poète maudit

 

                                                                         Nicolas Gilbert.

14/09/2017

LORD BYRON, GENIE FATAL ET SOUFFRANT

George Gordon, Lord Byron (1788-1824).

Ce poète anglais, qui se disait destiné à ne jamais être heureux, fut un enfant farouche et passionné. Affligé d'une boiterie singulière, car une de ses chevilles cédait sous le poids de son corps, il était révolté, susceptible, orgueilleux, provocant et violent. Des études d'histoire et de latin devinrent pour lui "un refuge de paix et de plaisir".

 

Son Pèlerinage de Childe Harold (1812) lui apporta la célébrité. Poète adulé, il mena une vie fastueuse et parfois scandaleuse. Son mal de vivre s'exprima dans les poèmes de héros rebelles : le Giaour, le Corsaire, le Prisonnier de Chillon, Manfred, Don Juan... Il écrivit aussi des drames et des contes en vers.



Le riche Lord Byron se joignit aux insurgés grecs se battant pour leur indépendance. "On galopait dans la campagne tous les matins, Byron dans son uniforme et portant son casque homérique." L'anecdote suivante démontre son goût pour la provocation : dans un monastère près de Samos, Byron s'étendit tranquillement dans le plus profond des "sarcophages qui ornaient le cloître et, au grand effroi des assistants, il récita la tirade où Hamlet médite en contemplant le crâne de Yorrick..."



Lord Byron, le fils du désespoir selon Chateaubriand, mourut à trente-six à Missolonghi, en Grèce.

 

(Bibliographie : Lord Byron, la Malédiction du génie par Gilbert Martineau. Éditions Tallandier, 1984).

 

(Écrit par Améthyste)

 

george gordon,lord byron,poète,pèlerinage de childe harold

                                                                                       

                     Lord Byron en tenue albanaise par Thomas Phillips.