Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2019

"BRISE MARINE" PAR MALLARME

     "Brise marine

La chair est triste, hélas ! et j'ai lu tous les livres.
Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !
Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux
Ne retiendra ce cœur qui dans la mer se trempe
Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma lampe
Sur le vide papier que la blancheur défend
Et ni la jeune femme allaitant son enfant.
Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,
Lève l'ancre pour une exotique nature !
Un Ennui, désolé par les cruels espoirs,
Croit encore à l'adieu suprême des mouchoirs !
Et, peut-être, les mâts, invitant les orages
Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages
Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots...
Mais, ô mon cœur, entends le chant des matelots ! "

(Stéphane Mallarmé).

 

brise marine,mallarmé,poème

 Séducteur (1952) par René Magritte.

27/06/2019

"LE CHATEAU NOIR" PAR CEZANNE

Le Château Noir est serti dans la semi-pénombre d'un sous-bois. Une impressionnante porte rouge flamboie sur la muraille ocre du bâtiment, percée de fenêtres gothiques.

 


Le Château Noir était en réalité une vieille bâtisse enfouie dans les pins d'une grande propriété, située sur la route entre Aix et le Tholonet, avec vue sur la Montagne Sainte-Victoire.

 


Cézanne obtint la permission d'utiliser une des pièces pour en faire son atelier. Il réalisa beaucoup de croquis et tableaux du Château Noir et de la Montagne Sainte-Victoire.

 

le château noir,cézanne,peintre,sous-bois

 

                             Le Château Noir par Paul Cézanne. 

20/06/2019

"LES ALYSCAMPS" PAR PAUL GAUGUIN

Gauguin vit chez son ami Van Gogh et les deux peintres se promènent souvent dans l'antique cimetière des Alyscamps, en Arles. Ils décident de réaliser chacun une toile de ce cimetière, fin 1888.

 


Gauguin se place à l'extérieur de l'allée aux peupliers où trois personnages, épaule contre épaule, posent. Van Gogh, lui, a peint plusieurs toiles des Alyscamps, cette même année, mais avec des silhouettes en mouvement. Il s'est installé parfois entre les deux rangées de peupliers, parfois à l'extérieur.

 


Les couleurs, à la fois douces et vives, de Gauguin, ainsi que sa touche légère, contrastent avec la facture en pleine pâte et les traits plus audacieux de Van Gogh. Les deux hommes sont souvent en désaccord, surtout en peinture...

 


Des écrivains et des poètes, de Dante à Henry James, se sont promenés dans l'allée de la nécropole romaine des Alyscamps. Ce tableau a un charme mélancolique. Les trois personnages, des Arlésiennes, voient couler à leurs pieds le canal de Craponne.

 



"La touche du pinceau, toujours hachurée, s'arrondit en flammèches, brossant un paysage tout en courbes harmonieuses."

 

(Bibliographie : Gauguin (Ouvrage collectif, extrait : Les œuvres par Isabelle Cahn. Éditions Adam Biro, 1988).


 

les alyscamps,paul gauguin,van gogh,arles,cimetière des alyscamps,canal de craponne

 

                              Les Alyscamps par Paul Gauguin.

 

14/06/2019

"LA CLOCHE FELEE" PAR BAUDELAIRE

    "La Cloche fêlée

Il est amer et doux, pendant les soirs d'hiver,
D'écouter, près du feu qui palpite et qui fume,
Les souvenirs lointains lentement s'élever
Au bruit des carillons qui chantent dans la brume,

Bienheureuse la cloche au gosier vigoureux
Qui, malgré sa vieillesse, alerte et bien portante,
Jette fidèlement son cri religieux,
Ainsi qu'un vieux soldat qui veille sous la tente !

Moi, mon âme est fêlée, et lorsqu'en ses ennuis
Elle veut de ses chants peupler l'air froid des nuits,
Il arrive souvent que sa voix affaiblie

Semble le râle épais d'un blessé qu'on oublie
Au bord d'un lac de sang,  sous un grand tas de morts,
Et qui meurt, sans bouger, dans d'immenses efforts."

(Charles Baudelaire). 

 

la cloche fêlée,baudelaire,poème

 

                      Abbaye dans une chênaie (1809) par Caspar David Friedrich.

07/06/2019

"LE CHATEAU DES PAPES, AVIGNON" PAR SIGNAC

Paul Signac, un homme extrêmement cultivé, passionné d'art, de littérature, de science et de voyages, fonde avec Seurat le néo-impressionnisme.

 


Après avoir vécu une grande partie de son existence sur son bateau, "l'Olympia", Signac s'installe à Saint-Tropez.

 


En 1900, de passage dans la cité papale, il peint "Le Château des Papes, Avignon" en touches "pointillistes", juxtaposant par petits points serrés des couleurs souvent opposées. Au premier plan se trouve le pont Saint-Bénezet. Le coucher de soleil sur le palais est suggéré par un rouge très pur  qui parvient à un rose léger. Les nuages verts et bleus semblent apporter leurs nuances délicates au pont.

 


La théorie divisionniste, si audacieuse, lui permet de peindre en rouge et rose la cathédrale des Doms. Une grande paix et beaucoup d'harmonie émanent de ce tableau.

 

le château des papes,avignon,paul signac,touches pointillistes,pont saint-bénezet,peinture,néo-impressionisme

 

                   Le Château des Papes, Avignon par Paul Signac.