Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2012

"JOURNEE VENTEUSE. LE TAUREAU" DE N. KRYMOV

Nikolaï Pétrovitch Krymov (1884-1958), peintre russe, fut le disciple d'Arklip Kouindji, chef de file d'un art romantique à la pureté intacte.

Nikolaï Krymov resta fidèle "à une peinture issue du réel, jouant sur la couleur, riche de sens et attachée à traduire des impressions de nature." Ce peintre romantique créa un univers alors que le réaliste reproduit le monde.

 


Avec "Journée venteuse. Le Taureau", Krymov nous entraîne dans un paysage rural que les éléments s'apprêtent à bouleverser. Une vache, affolée, lève la tête vers les nuages tourbillonnants tandis que le taureau noir ignore placidement la tourmente qui fait lever au ciel les bras de deux personnages ; un troisième, en voiture, roule sur le chemin conduisant à la ferme et soulève un nuage de poussière qui tente de défier les cieux menaçants. Les arbres, pour l'instant, résistent...

 

 

"La primitivisation des formes ne crée pas l'impression d'un mode de pensée populaire. Dépourvue d'ironie, elle permet d'obtenir un effet d'expressivité inconnu jusqu'alors, par lequel la simplification des formes met en relief une force d'expression."

 

(Bibliographie : L'Art russe. 1900-1935 Tendances et mouvements par Vitali Manine. Philippe Sers Éditeur, Paris, 1989).

 

journée venteuse le taureau. nikolaï krymov,peintre russe,romantisme

                


             "Journée venteuse. Le Taureau" (1908) de Nikolaï Krymov
                                  (Musée russe, Leningrad).

 

07/09/2012

"SAINT-TROPEZ, LA BOUEE ROUGE" DE SIGNAC

Paul Signac fuit Paris en 1891 : son grand ami Georges Seurat vient de mourir.

 


Signac, à bord de son bateau, l'"Olympia", s'arrête à Saint-Tropez où il restera pendant vingt ans.

 



"Saint-Tropez, la bouée rouge" est une des nombreuses toiles qu'il réalise du pont de l'"Olympia". À l'arrière-plan se situe le quai Jean-Jaurès. Les voiles et les mâts des bateaux se reflètent dans l'eau et en transforment une partie en une attrayante surface orangée. Au premier plan, une bouée rouge retient l'attention, une de ces bouées auxquelles s'amarrent les bateaux tout contre le quai.

 



Paul Signac restera toute sa vie fidèle aux théories pointillistes et divisionnaires de Seurat, concevant des assemblages de petits points de couleurs franches qui offrent une perception étonnante de la réalité.

 

signac_bouee.jpg

 

                   "Saint-Tropez, la bouée rouge" de Paul Signac.

 

05/09/2012

"BASSIN AUX NYMPHEAS" DE CLAUDE MONET

Dans sa série de toiles "Bassin aux Nymphéas", Claude Monet a décliné, avec diverses harmonies de couleurs, ce bassin qu'il aimait tant et le pont japonais enjambant une pièce d'eau.

 

En 1893, Monet achète, en contrebas de sa maison de Giverny, un bout de terrain bordé par un petit bras de l'Epte, le Ru. Il rêve d'un bassin semé de nymphéas mais pour cela il doit détourner le ruisseau. Procès contre la municipalité, Monet le gagne.

 


Pendant trente ans, le peintre viendra s'asseoir chaque jour au bord du bassin, près des saules pleureurs, et cherchera "à percer le mystère tranquille des nymphéas. Ces paysages d'eau et de reflets sont devenus une véritable obsession pour le peintre". Une exposition, intitulée "Nymphéas, paysages d'eau", a enfin lieu, en 1909, malgré les angoisses de Claude Monet qui tente toujours de la retarder. Elle obtient un succès retentissant. Des écrivains se déclarent éblouis et émerveillés.

 


 

 

monet_nympheas.jpg

 

       "Le Pont sur le Bassin aux Nymphéas, Giverny" de Claude Monet.

29/08/2012

"LES QUATRE ELEMENTS" DE JAN Ier VAN KESSEL

Voici une allégorie de Jan Ier Van Kessel, peintre flamand (1626-1679) : "Les Quatre Éléments".


L'air, l'eau, la terre et le feu sont réalisés avec une profusion de détails minutieux, de touches délicates, de couleurs exquises tant pour les personnages allégoriques que pour les créatures vivantes des bois et des océans.

les quatre éléments,jan van kessel,peintre flamand,allégorie



"Les Quatre Éléments" de Jan Ier Van Kessel. 


26/08/2012

JOHANN GEORG VON DILLIS

Johann Georg von Dillis (1759-1841) est un peintre allemand dont la vie se déroula dans la sphère de la maison régnante de Bavière. Son père était inspecteur des Eaux et Forêts du Prince.

 


J.-G. von Dillis se destinait à la prêtrise et prononça ses vœux à vingt-trois ans. Professeur à l'Académie de Munich, il reçut la dispense de ses obligations religieuses. L'artiste, redevenu laïque, fit plusieurs voyages d'études.

 

 

Il s'intéressa à la peinture de plein air et composa dès 1782, en touches légères, des paysages réalistes. Peu avant ses cinquante ans il occupa la chaire de paysagisme à l'Académie de Munich, puis devint directeur des Galeries de cette même ville à soixante-trois ans. Il fit réaliser la Pinacothèque qui fut terminée, toujours sous sa direction, en 1836.

 

johann georg von dillis,peintre allemand,maison régnante de bavière,paysagisme

    

             "Le Théâtre grec à Taormina" de Johann Georg von Dillis.