Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2013

"TEMPETE DE NEIGE SUR MER" DE TURNER

 

william turner,tempête de neige sur mer,peintre

 

                                    "Tempête de neige sur mer" de William Turner.

"Par son imprécision mouvante, l'image artistique est surtout poésie ; elle se fait alors le truchement des pulsions et des élans, des forces confuses et ardentes que le peintre sent vivre en lui !" (René Huyghe).

 

William Turner (1775-1851), peintre britannique, se dirige très tôt vers le paysage et l'aquarelle. Il réalise de nombreuses études de la campagne anglaise. Puis, il aborde l'huile, influencé par les paysagistes classiques et surtout par Claude Lorrain. Il recherche des effets de lumière de plus en plus audacieux tandis que ses sujets se dématérialisent jusqu'à l'abolition presque intégrale des formes.


(Bibliographie : L'Art et l'Âme de René Huyghe de l'Académie française (Flammarion, 1980).

 

(Écrit par Améthyste)

"LE BARDE" DE JOHN MARTIN

"Le Barde" (1817) de John Martin, peintre et graveur anglais, représente à mes yeux un univers de vertige.

 

Cette œuvre est inspirée d'une ode de Thomas Gray et emprunte son décor au romantisme gothique des écrivains : châteaux hantés, torrents furieux et sommets inaccessibles. L'ode de Gray célèbre les bardes du pays de Galles, qui furent tous exterminés, au XIIIe siècle, par Édouard Ier Plantagenêt.

 



Au premier plan de ce tableau, des chutes d'eau d'une merveilleuse transparence bleutée s'élancent vers le spectateur. À gauche, l'armée anglaise, à cheval, serpente tout au long d'un chemin taillé à flanc de montagne. À droite, debout sur l'un des rocs géants, un barde, le dernier gardien des traditions séculaires du pays de Galles, profère une malédiction, qui se réalisera avec la mort de Charlotte, princesse de Galles et fille unique de George IV. Au loin, des arbres, monstrueusement tordus, et un château cachent le bas du Snowdon, la montagne sacrée des Gallois. Des nuages translucides, teintés du gris des sommets rocheux, s'opposent à la limpidité des chutes d'eau.

 


Vertige face au défilé interminable de cette armée avançant inexorablement, vertige face au barde visionnaire, désormais solitaire, dont les uniques biens sont des poèmes et des chants, mais que la force de la malédiction rend invincible, vertige éprouvé devant ces torrents qui ont peut-être englouti des rivières de sang, vertige face à ce château hanté, à cette montagne au mystère écrasant.

 


"Le Barde", avec la majesté de son décor, participe à la souffrance de l'homme, seul survivant de sa "confrérie", hurlant son désespoir au travers de paroles prophétiques.

 


(Bibliographie : L'Aventure de l'Art au XIXe siècle sous la direction de Jean-Louis Ferrier avec la collaboration de Sophie Monneret, Éditions du Chêne, 1991).

 

(Écrit par Améthyste)


 

le barde,john martin,peintre,graveur,vertige,thomas gray,romantisme gothique,pays de galles,malédiction,snowdon,chutes d'eau

 

                              "Le Barde" (1817) de John Martin.
 

16/02/2013

LES FRESQUES DANS L'ART OTTONIEN

 

LES FRESQUES OTTONIENNES DES ÉGLISES


Quatorzième partie : L'art ottonien (Xe et XIe siècles)

 

Sous Otton Ier le Grand (912-973), premier empereur du Saint Empire, roi de Germanie et d'Italie, naissent des fresques d'églises réalisées par des artistes anonymes, créateurs d'un art presque exclusivement religieux.


Beaucoup de ces fresques sont effacées. Parmi celles qui subsistent, voici le détail d'une fresque de l'église Saint-Georges d'Oberzell. Des hommes, vêtus de tuniques, pieds nus, tiennent de longs parchemins. Séparés d'eux par une frise, d'autres personnages, principalement féminins, soutiennent une femme enceinte, à demi dévêtue.


Suivent des frises comportant des inscriptions, tandis que d'autres sont ornées de motifs géométriques. Enfin, entre les arcades, se distinguent des effigies dans des médaillons. Sur le panneau de gauche, devant un édifice entouré d'un rempart, des hommes caracolent sur de vigoureux animaux.

 

(Écrit par Améthyste)

 

fresques_art_ottonien.jpg

 

                              
                     Fresques de l'église Saint-Georges d'Oberzell

                      Reichenau (Bade-Wurtemberg, Allemagne).

10/02/2013

LES PEINTURES RUPESTRES DES MONTS AJANTA (INDE)

 

LA PEINTURE À TRAVERS LES ÂGES



Treizième partie : LES PEINTURES RUPESTRES D'AJANTÃ

(Ve-VIe-VIIe siècle)



Nous voici transportés dans les montagnes de l'Inde, sur les monts Ajantã, à la limite septentrionale d'une région de plaines et de plateaux, le Deccan.


Site archéologique célèbre, les monts Ajantã aux grottes décorées présentent, creusés dans les falaises abruptes, des vihãra, monastères destinés à abriter des moines bouddhistes dont les cellules rupestres sont ornées de peintures ou de sculptures, et des caitya, édifices enfermant les bûchers funéraires et les reliquaires.


Les peintures pariétales des monts Ajantã sont d'une beauté exceptionnelle. Voici deux portraits de femmes richement parées, à la chevelure maintenue par des bijoux dont les ciselures et l'originalité seraient dignes de notre XXIe siècle !

 

(À suivre)

 

(Écrit par Améthyste)


 

grottes_ajanta.jpg

  
                      Peinture rupestre, grottes d'Ajantã (Inde).

03/02/2013

FRESQUES DES CATACOMBES ROMAINES

 

LA PEINTURE À TRAVERS LES ÂGES


 

Douzième partie : LE PREMIER ART CHRÉTIEN : LES FRESQUES DES CATACOMBES ROMAINES (III-IV SIÈCLE)

 

Les catacombes romaines, cimetières creusés dans les zones traditionnelles des nécropoles, autour de la ville, se dénombrent à plus d'une quarantaine. Elles représentent le creuset de l'art chrétien primitif et s'ornent de fresques à thèmes bibliques.

 

Transformées en lieux de pèlerinages, ensuite peu à peu désertées, elles sombrèrent dans l'oubli. Enfin elle furent découvertes au XVIe siècle.


Il existe des catacombes à Naples, en Sardaigne, en Sicile, à Malte, à Sousse en Tunisie, à Paris...

 

(Écrit par Améthyste)

 

catacombes_jonas.jpg

 

                                    "Le Prophète Jonas"
           (Catacombes de Saint-Pierre et Saint-Marcellin, Rome, Italie).